Archives par mot-clé : Pleurote

Soutenez ZéBU sur La Fabrique Aviva

Zone-AH! participe du 14 mars au 11 avril à la 2e campagne d’accélération de projets lancée par La Fabrique Aviva.

Nous présentons le projet ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines, qui entre pour sa 3e année d’expérimentation en phase d’étude et d’opération logistique pour sa plateforme de valorisation des drêches de brasseries à Paris.

Grâce à vos votes de soutien, nous pouvons récolter jusqu’à 50 000 € si nous faisons partie des projets finalistes sur la plateforme de La Fabrique Aviva.

Votez ZéBU sur La Fabrique Aviva !! – https://huit.re/La-Fabrique-aviva-ZeBU-2017

Depuis la fin de 2014, l’association Zone-AH! et une super équipe de partenaires et amis, parmi lesquels… des brasseurs évidemment, mais aussi des amateurs de bière, d’agriculture urbaine et d’économie circulaire,  ont lancé un projet un peu fou : installer une filière coopérative en pleine agglomération parisienne pour gérer en particulier les déchets des brasseries et leurs coproduits, les drêches.

Des besoins d’investissement importants

En 2017 les choses sérieuses commencent pour ZéBU. Nous avons des besoins financiers importants à l’échelle de l’association Zone-AH!. Il s’agit d’abord de terminer le gros des expérimentations sur la valorisation des drêches de brasseries (1), cet « Or urbain » de demain.

L’argent que nous recevrons de La Fabrique Aviva grâce à vos votes nous permettra de financer en partie le prototypage de la future plateforme logistique de traitement de ces drêches à Paris : séchage, puis stockage avant de pouvoir les distribuer dans différentes filières urbaines en tant que nouvelles ressources.

En parallèle, nous allons travailler sur le modèle économique de la future société coopérative qui doit naître du ZéBU.  C’est elle qui permettra à ce rêve mutualisé pour les acteurs de la filière brassicole parisienne de se réaliser.


(1) Les drêches sont le résidu du malt de céréales (orge, blé,…) à l’issue du brassage en début du processus de fabrication de la bière. Les drêches, c’est 90 % de matière organique et un bon rapport carbone/azote. Elles sont riches en protéines et fibres. Elles ont un bon pouvoir méthanogène…

Nous avons plein d’idées pour les utiliser en valorisation dans des nouvelles filières remises au goût du jour ou innovantes. Certaines sont déjà entrées en phase opérationnelle, comme la filière biométhanisation : avec Love your waste, membre de Zone-AH!.

C’est le cas également de la production de champignons : grâce à nos travaux menés depuis 2015, la société Mashrooms fraîchement créée par Jean-Paul Amaral (membre de Zone-AH! et du Team ZéBU) dans le 19e arr. de Paris, La Caverne dans le 18e, V’île Fertile à proximité du Château de Vincennes, ou encore Les Potagers de Marcoussis (91), vont pouvoir commencer à cultiver leurs pleurotes sur des substrats aux drêches de brasseries.

Aussi la valorisation en alimentation humaine de ces coproduits de brasseries prend un tournant très sexy en ce moment même,… et il nous reste encore plein de prouesses à accomplir grâce aux drêches.

Poulydrêches
Poulydrêches – tempura de poulet / nuggets à la panure de drêches – par Food2Rue – cc by sa 2017

Voter pour un, deux, trois… dix projets ?

Les votes durent jusqu’au 11 avril. Après vous être inscrits sur le site de La Fabrique Aviva, vous disposerez de 10 votes que vous pourrez utiliser comme bon vous semble, pour un (ZéBU au hasard) ou plusieurs projets.

Beaucoup de projets participent à cette campagne. Parmi eux  se trouvent probablement pas mal de projets amis, comme nous travaillons en écosystème, et que nous agissons pour l’amélioration du métabolisme urbain. Forcément nous créons plein de connexions entre nos différents projets, à Paris mais pas que (ZéBU et Zone-AH! sont présents ou en interactions rapprochées à Bordeaux, Lyon, Lausanne, Bruxelles, Toulouse, Lille…). Nous hybridons en permanence ! C’est ce qui fait la singularité et la beauté de nos projets. VOTEZ POUR EUX, VOTEZ POUR NOUS 😀

#ForkTheWorld

Rappel du lien pour voter ZéBU (après inscription) sur le site La Fabrique Aviva : https://huit.re/La-Fabrique-aviva-ZeBU-2017

Affiche de campagne 2017 La Fabrique Aviva

Ateliers « Champ Libre » : un tiers-lieu en prison

Atelier du « Champ à l’Assiette », Centre Pénitentiaire Sud Francilien // Réau | Zone-AH! et Vergers Urbains avec Champ Libre

L’association Champ Libre, portée par Mai-Liên Nguyen Duy, a contacté Zone-AH! fin septembre pour participer à un cycle d’ateliers « du Champ à l’Assiette », qui se déroule à la prison de Réau (78) lors de ce dernier trimestre de 2015.

"Champ Libre" autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)
« Champ Libre » autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)

Avec Vergers Urbains, nos partenaires au sein de Co.Babylone, nous avons animé le 17 octobre la première session dédiée à l’agriculture urbaine.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.
Débriefing après ce premier atelier d’agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) – Bruno (Zone-AH!) est derrière l’appareil photo.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.

Au programme de cette première session, atelier brainstorming sur la création d’un potager et fabrication de kits pleurotes, avec Marie (Vergers Urbains), Jean-Paul et Bruno (Zone-AH!).

Croquis d'un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes - illustration de l'atelier d'agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) - Bruno Vitasse / Zone-AH! - cc by sa.
Croquis d’un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes – illustration de l’atelier d’agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) – Bruno Vitasse / Zone-AH! – cc by sa.

Une expérience riche de beaucoup de choses, comme nous nous y attendions, mais difficiles à décrire pour qui n’est pas sociologue (@Antoine Burret si le sujet t’intéresse #welcome). Nous espérons pouvoir aller beaucoup plus loin dans cette logique, donc à l’occasion d’un nouvel atelier avec Champ Libre, et avec un peu plus de temps qu’à présent, nous tenterons peut-être bien l’exercice. Ou comment délocaliser les tiers-lieux en prison. Ca fait plus que sens…

Une sacrée expérience qu’on espère pouvoir répéter prochainement, avec des ateliers sur l’agriculture urbaine plus élaborés et proches de ceux que nos associations peuvent dispenser habituellement. Parce qu’il n’y a pas de sous-citoyens malgré des conditions d’exercice particulières il faut le souligner. Nous attendons le retour de l’administration pénitentiaire, mais nous avons vu des étoiles briller dans les yeux de 4 détenus pêchés au dernier moment par les matons, un samedi matin à 10h. Eric « l’ancien », « le jardinier » en fauteuil roulant et amoché, Kader fan de kick boxing, débordant d’énergie avec un sourire immense (et en manque de KO), Hamet le gosse de la Goutte d’Or, et Dahé, totalement subjugué par les kits pleurotes de Jean-Paul.

Pour en savoir plus sur le déroulé de cet atelier unique en son genre : lire l’article de Vergers Urbains sur leur site.

En arrivant à la prison de Réau (78)
Ca manque de moutons devant cette prison de Réau, où l’agriculture urbaine selon Co.Babylone a fait son entrée un samedi matin d’octobre 2015. Du green dans la grisaille. Du potager derrière les grilles.

[Dédicace]

Toute l’équipe de Zone-AH! se joint à Bruno et Jean-Paul pour adresser un immense merci à la fabuleuse Mai-Liên qui nous a donné cette opportunité d’être (encore plus) fiers de notre engagement et de notre action au quotidien au service du développement de l’agriculture urbaine pour et par les citoyens, y compris ceux qui purgent des peines. Si demain à l’heure de leur réinsertion l’idée leur venait de… Nous laissons volontairement ce « champ libre ». ;-p

Atelier pleurotes DIY – BLU @LaRuche – août 2014

L’association BLU enseigne aux participants d’une soirée « Réduire son impact environnemental » à La Ruche, Paris, comment confectionner son propre kit pour faire pousser de succulentes pleurotes DIY à partir de nos déchets : du marc de café et des pellicules de café, auxquels on ajoute de l’eau, un peu de chaux, et des graines de céréales ensemencées avec du mycelium de pleurote.

Le mélange est conditionné dans un contenant résistant à l’eau ou à l’humidité et percé de trous par lesquels sortiront trois semaines plus tard les pleurotes. Une première fois, une deuxième fois… et même encore une troisième fois ! A condition de bien s’occuper de son kit et de choisir un local de culture adéquat (pas de lumière directe, une température constante et une atmosphère pas trop sèche, bien aéré).

L’association BLU fondée par Camila Amaya-Castro « s’intéresse à l’économie bleue. Elle cherche à faire connaître du public des cas concrets d’innovation durable, basée sur des ressources localement disponibles, en abondance et économiques, sans impacts écologiques néfastes. »
www.blu-fr.org

La Ruche est une plateforme de soutien aux entrepreneurs sociaux et dans le développement durable. C’est « un espace collectif de travail et de création pour entreprendre autrement à Paris ». www.la-ruche.net