Archives par mot-clé : Drêches

La Paris Beer Week du ZéBU

ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines, joue les gros bras(seurs) à l’occasion de la Paris Beer Week #3 qui se tient du 29 avril au 8 mai 2016, en programmant deux événements et une table ronde. Suivez le guide.

L’association Zone-AH!, qui porte le ZéBU avec ses partenaires, programme plusieurs événements durant la Paris Beer Week #3 pour faire connaître son projet de filière économique innovante dans la gestion et la valorisation des déchets et coproduits des brasseries urbaines (les drêches), et pour la relocalisation des matières premières utilisées dans la fabrication de la bière parisienne.

Au programme 
  • 30 avril et 1er mai : Dégustation vente de ZeBeer, la bière du ZéBU, et marché circulaire
  • 3 mai : Le Dîner ZéBon – gastronomie et accords mets et bière
  • 7 mai : Forum/Débat durant le Grand Final de la PBW – sur la mutualisation des services aux brasseries et la création d’une coopérative pour 2018.

Bière ZeBeer sur lie de drêches
Bière sur lie de drêches – ZeBeer, une bière issue de l’économie circulaire

Dégustation vente de ZeBeer, la bière du ZéBU, et marché circulaire

Le 30 avril et 1er mai, Brasserie de l’Être : Dégustation en exclusivité de ZeBeer, la bière collaborative et circulaire du ZéBU, brassée le 17 février dans cette brasserie partenaire, et vente en Jean Bouteilles consignées.
Marché circulaire autour d’une filière brassicole zéro déchets et de la valorisation des drêches issues du brassage : cabas en sac de malt recyclé, pain aux drêches, kits pleurotes à fabriquer, infusions houblonnées… et autres surprises. Informations sur le projet ZéBU. Retransmission webradio par Libre@Toi.

Visuel du Dîner ZéBon pour la Paris Beer Week 3

Le Dîner ZéBon – gastronomie et accords mets et bière

3 mai, La Teinturerie des Plumes, 3 rue Myrha (18e) : Zone-AH! met les petits plats aux drêches dans les grands en s’allouant les services des Dîners Bons à l’occasion d’un « Dîner ZéBon ». Lors de cette soirée gastronomique, un chef mettra en avant des accords mets et drêches avec ZeBeer, la bière du ZéBU.
Réservez votre soirée (obligatoire).

Billetterie Weezevent

Rejoignez l’événement sur Facebook

Voir l’événement sur le site de la Paris Beer Week


imageGF_PBW2

Forum/Débat sur la mutualisation des services aux brasseries et la création d’une coopérative pour 2018

7 mai (Grand Final), La Bellevilloise, à 12h30 : Forum/Débat. « Vers une mutualisation des services aux brasseries et une filière coopérative pour 2018 ? », animée par Garlonn Kergourlay (Brasserie des Vignes – Tarn) et la webradio Libre@Toi (Diffusion en direct sur https://asso.libre-a-toi.org/player/player-lat.html). Avec différents acteurs de la filière brassicole, sur les aspects de mutualisation de services et de matériel (micromalterie, collecte et séchage des drêches, consigne, culture, collecte et séchage du houblon urbain…) et les perspectives d’une coopérative économique pour la filière brassicole parisienne à compter de la fin de 2017.
Et aussi à 14h30 : « La culture du houblon en France / Zoom sur l’Île-de-France » par l’association Houblons de France.

Consultez la page de l’événement sur facebook. 

Forum/Débat ZéBU : « Vers une mutualisation des services aux brasseries parisiennes et une filière coopérative pour 2018 ? »
Forum/Débat ZéBU : « Vers une mutualisation des services aux brasseries parisiennes et une filière coopérative pour 2018 ? »

ZéBU chez Yes We Camp et Libre@Toi

Zone-AH! participe le we du 28 et 29 novembre aux journées des initiatives solidaires organisées par Les Grands Voisins, Yes We Camp et Libre@Toi sur le site de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul (Paris 14e).

https://ess.libre-a-toi.org/

Grand WE des initiatives solidaires à Saint-Vincent-de-Paul, du 27 au 29 novembre 2015
Grand WE des initiatives solidaires à Saint-Vincent-de-Paul, du 27 au 29 novembre 2015 – Les Grands Voisins, Yes We Camp, Libre@Toi. https://ess.libre-a-toi.org/

La bière, produit du brassage du malt, ça se boit (avec modération), et quand elle est bien faite c’est bon. La drêche, plutôt que de la brûler, on peut la manger, un brin préparée et accommodée. Et c’est délicieux. En réunissant des artisans brasseur et boulanger de l’Est parisien, des spécialistes de la culture des pleurotes sur les biodéchets, sur un même stand, Zone-AH! souhaite mettre l’accent sur l’impact économique local du ZéBU (soutien à l’artisanat), tout en mettant en avant son axe d’expérimentation sur l’alimentation et la gastronomie. Le ZéBU, projet d’économie circulaire a fortes externalités positives propose aux territoires urbains des solutions pour améliorer leur métabolisme et limiter leur influence sur le réchauffement climatique, à travers des actions libres et collectives. Par ses expérimentations pour rendre à la drêche de brasserie sa place dans notre patrimoine gastronomique, ZéBU contribue à lutter contre le gaspillage alimentaire.

Marché de l'économie circulaire - Saint-Vincent-de-Paul - 28 novembre 2015

Avec Brasserie La Baleine, L’Origine du Pain (pain à la drêche), atelier fabrication de kits pleurotes, Les Pies (projet de café coopératif : buvette participative, quizz cinéma et gastronomie, vente de gâteaux à la drêche de brasserie).

Logo Les Pies

Atelier de fabrication de kits de culture de pleurotes

Dans le cadre de la valorisation des matières organiques disponibles en ville, Zone-AH! organisera avec Jean-Paul Amaral une session DIY – « faire soi-même » qui permettra aux participants qui le souhaitent, de préparer eux même des kits d’autoproduction de pleurotes ; il s’agira d’apprendre les bases de la préparation d’un substrat à base de drêches de brasserie ou de marc de café, ainsi que l’inoculation de ce substrat avec du mycélium et la préparation de kits à base de bouteilles recyclées ou sacs.

fabrication kit pleurote sur marc de café
Des kids fabriquent leur kit pleurotes avec du marc de café lors de Systèmes Day (rue Vitruve, 20e), le 8 novembre 2015.

L’agenda de Zone-AH! et du ZéBU sur cet événement

ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines, est un projet collaboratif ouvert qui travaille dans sa première phase à la création d’une nouvelle filière économique pour la gestion des déchets des brasseries parisiennes et de la collecte/valorisation de leurs coproduits organiques : les marcs de brasserie, appelés « drêches ». La deuxième phase qui commence avec Houblons de France, vise à relocaliser la production des matières premières nécessaires à la fabrication de bière de terroir à Paris.

www.zone-ah.org/projets/zebu-lecosysteme-des-brasseries-urbaines/

Aquaponie : un défi chez MakeSense

Zone-AH! participe samedi 25 avril à l’événement Food and The City, organisé par MakeSense, Algama et Future of Waste. Avec Cécile Roux, entrepreneuse que nous soutenons dans son projet de ferme aquaponique écologique et socialement responsable, nous lançons un défi à la communauté MakeSense :

Comment développer une communication positive en 4 axes pour un projet de ferme aquaponique ?

« En aquaponie, les végétaux sont cultivés en symbiose avec l’élevage de poissons, rappelle Cécile Roux : ce sont les déjections des poissons (transformées par des bactéries), qui servent d’engrais aux végétaux. »

Hold up d'idées / Défi Makesense de Zone-AH! et Cécile Roux pour une communication positive sur l'aquaponie // Food and The City - 25 avril 2015
Zone-AH! et Cécile lancent un défi à la communauté MakeSense : Comment développer une communication positive en 4 axes pour un projet de ferme aquaponique ?

Cécile vient de rejoindre Zone-AH! car elle partage nos convictions. Comme son projet de créer sa propre ferme aquaponique écologique et socialement responsable à Paris ou en région parisienne nous plait, et que nous y croyons, nous souhaitons la soutenir dans sa démarche. Nous souhaitons lui faire profiter de notre réseau dans l’agriculture urbaine et l’économie sociale et solidaire qui, il faut le dire, commence à avoir une bonne gueule de brochet 🙂

Zone-AH! œuvre pour la création de tiers-lieux dédiés au développement de l’agriculture urbaine. Notre association cherche à restaurer le métabolisme urbain dans lequel les cycles sont rompus en promouvant la collaboration des acteurs. Nous voulons faire de la ville comestible le pilier de la transition vers la résilience de nos agglomérations, grâce à la synergie entre les citoyens et les entreprises.

Alors, comment bien communiquer sur un projet de ferme aquaponique ?

Nous souhaitons faire la promotion de l’aquaponie en concevant 4 campagnes de communication innovantes à destination des citoyens, des collectivités, des financeurs et des agriculteurs. “Je pourrai cultiver et vendre ma production, créer des emplois pérennes tout en respectant les contraintes environnementales d’aujourd’hui, explique Cécile. Au-delà de la vente de mes produits, je souhaite que cette ferme soit un outil d’apprentissage et d’accès aux savoir-faire artisanaux pour toucher les habitants du quartier contribuer à son dynamisme économique.”

Pour s’inscrire et venir nous aider à résoudre ce Défi :

http://beta.makesense.org/challenges/774

Pour en savoir plus sur l’événement « Food and The City », le programme est ici.

Food and The City 25 avril 2015 - Bannière
Food and The City – Une journée d’interviews, vidéos, concert, débat, dégustations et ateliers pour comprendre les enjeux de l’alimentation, l’agriculture et l’énergie de demain, pour découvrir quelques solutions existantes et rencontrer les différents acteurs impliqués. 25 avril 2015 @SenseCube 11 rue Biscornet, dans le 12e arr. de Paris. Cette journée marque le lancement de “Food & The City”: un mois de mai entièrement consacré à porter les voix du changement au cœur de nos cités. Dans plus d’une dizaine de villes à travers le monde, événements culturels, concerts, débats d’idées, ateliers, et découvertes culinaires organisés par les membres de la communauté MakeSense se succéderont pour éveiller les consciences et partager les solutions. ——————————————————————————————– Twitter: @makesensetwitts @_ALGAMA_ @fowaste #FoodAndTheCity

 

Il n’y a pas que l’aquaponie dans la vie… Y a l’ZéBU aussi !

Parmis les intervenants et acteurs présents lors de cette journée, Zone-AH! portera une attention particulière à certains d’entre eux.

Ynsect, Prêt à Pousser, Algama, Spiruline de Madagascar… Tous ces projets un jour ou l’autre seront connectés au projet ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines, porté par Zone-AH!. De fait la drêche de nos brasseries urbaines ou leurs effluents (eau maltée) constitueront demain très probablement une matière première de choix (et gratuite dans le cas d’une filière organisée en coopérative) pour ces entreprises qui valorisent nos déchets pour produire une alimentation durable et saine destinée à nos élevages, ou à nos papilles et estomacs.

On compte les poissons de la future ferme aquaponique de Cécile bien sûr, puisque ils sont plus forts en nageant dans l’eau maltée, et en plus ils raffolent des drêches ! (et des Ynsect ;-D)

Micro Brewery BEFeD, Torino and Settimo Torinese (Italy) / (SYSTEMIC DESIGN 2nd ed - Luigi Bistagnino) - Pour commander le livre : http://www.ultimabooks.it/systemic-design
Micro Brewery BEFeD, Torino and Settimo Torinese (Italy) / (SYSTEMIC DESIGN 2nd ed – Luigi Bistagnino) – Pour commander le livre : http://www.ultimabooks.it/systemic-design

C’est ça l’économie circulaire.  Nous aurons sur nous nos cartes de visites en papier recyclé, et il faudra être patients car nous devons les remplir… C’est comme la plateforme de MakeSense, c’est du bêta ^_^

Pour en savoir plus sur ZéBU,

nous vous invitons à consulter la page dédiée au projet sur notre site, ou encore à lire l’article sur l’événement qui s’est déroulé le 28 mars à la maison des acteurs du Paris Durable.

Aux dernières nouvelles,  nous allons tenter d’en faire une monnaie locale 🙂

Un premier événement réussi pour ZéBU

Le 28 mars les parisiens avaient rendez-vous à la Maison des Acteurs du Paris Durable avec le monde des brasseurs urbains (ceux qui font de la bière), la gestion et la valorisation des (bio)déchets, et l’économie circulaire, à l’invitation de Future of Waste et Zone-AH!. L’heure était venue pour le ZéBU de sortir de sa cachette et d’inviter le public francilien à participer à l’invention d’une nouvelle filière économique pour collecter et valoriser localement les drêches des brasseries parisiennes, le résidu du brassage du malt, dans un contexte urbain et réglementaire contraignant.

(Lire jusqu’au bout, il y a des recettes tout à la fin… Et ne trichez pas !)


Sommaire

  1. Retour sur l’après-midi du ZéBU @Maison des Acteurs du Paris Durable
  2. Bilan de l’opération
  3. Nos objectifs affichés avant cet événement inédit pour ZéBU
  4. Remerciements
  5. Formats de rendu de l’après-midi
  6. Rappel du programme de l’après-midi du 28 mars
  7. Contenu des ateliers

La Maison des Acteurs du Paris Durable a accueilli samedi 28 mars un événement qui, d’avis des habitués parmi les 40 personnes présentes, fait partie des meilleurs qu’ait pu connaître ce lieu dédié à la sensibilisation à l’écologie urbaine et au développement durable.


Durant tout un après-midi, le ZéBU s’y est mis à nu. Du sentiment général la pinup est bien gaulée, avec du caractère et de la suite dans les idées…


Déjà la veille la Disco Drêche organisée dans la cuisine du SenseCube sur une idée originale du porteur du projet ZéBU , votre serviteur, sur l’inspiration des fameuses Disco Soupes, avait marqué les esprits et durablement les papilles. Ragga Muffins à la banane, muffins salés aux légumes sauvés de la poubelle d’un biocoop voisin, et le granola à base de drêches ont eu leur succès, grâce à la magie de Mardi Hartzog, jeune cuisinière du café Lomi, qui a créé avec sa compatriote américaine Nichole The Parisites.

Car oui, les drêches de brasserie, plus qu’un biodéchet qui aujourd’hui encombre les poubelles de nos brasseurs urbains et passe dans nos impôts, ca se mange ! Et c’est bon. En atteste notre élue Antoinette Guhl, adjointe à la Maire de Paris, en charge des questions relatives à l’économie sociale et solidaire, à l’innovation sociale et à l’économie circulaire, qui a particulièrement apprécié le granola de drêches de Mardi.

Après la présentation du métier de brasseur urbain et de ses contraintes par Archibald Troprès (Bap Bap), les participants de cet après-midi ont également pu découvrir tout ce que le ZéBU envisage de faire des drêches de nos brasseurs parisiens (des aliments pour les animaux, du compost, des substrats de culture, de l’énergie…), et tout l’intérêt pour plusieurs acteurs économiques que représente la création d’une filière coopérative de collecte et de valorisation de ce coproduit organique aux vertus certaines à Paris.

Les brasseurs sont les premiers concernés bien évidemment, mais la première table ronde affichant des intervenants acteurs des filières déchets et biodéchets de qualité, a démontré que cet intérêt dépassait le cadre de la filière brassicole. Ainsi étaient réunis dans cette table ronde des représentants de l’Ecole du Compost, Moulinot Compost et Biogaz, Jean Bouteille et Terralys (SUEZ), écoutés avec attention par Archibald, finalement le seul représentant des artisans brasseurs parisiens, sans compter la présence de quelques amateurs éclairés et de BREW UNIQUE.

Co-Recyclage.com n’a malheureusement pas pu nous rejoindre (à leur grand regret).

De gauche à droite : Stéphane Martinez et Olivier Salloum (Moulinot Compost & Biogaz), Benoit Wulveryck (ZéBU / L’Ecole du Compost), Alexandre (Jean Bouteille), et Louis Baillet (Terralys – SUEZ)

(Il s’agit de Stéphane Martinez, Moulinot Compost & Biogaz)

La deuxième table ronde participative imaginée par Future of Waste, co-organisateur de l’événement avec Zone-AH! et partenaire du ZéBU, a finalement pris le tour d’un workshop (atelier) à géométrie variable, devant l’entrain des discussions et échanges autour des autres ateliers. L’association BLU, habituée à recycler le marc de café, a en exclusivité réalisé pour le ZéBU son premier test de culture de pleurotes sur les drêches fraîches et encore tièdes de la brasserie La Montreuilloise, avec de la sciure chipée à L’Etablisienne. L’atelier animé par Béatrice, Numa et Abdenour s’est taillé un franc succès également.

Bilan de l’opération ?

😀 Plutôt très gratifiant et satisfaisant, même si nous aurions aimé mobiliser un peu plus les brasseurs en ce samedi printanier, ainsi que certains maillons de la filière que nous imaginons pour Paris demain.

Nos objectifs affichés avant cet événement inédit pour ZéBU :

  • Expliquer comment fonctionnent les brasseries urbaines, leurs contraintes, connecter à ZéBU, replacer dans la logique de filière de recyclage d’un biodéchet dans le contexte urbain et réglementaire (Loi de 2012 sur les biodéchets), 15 jours après les Etats généraux de l’Economie circulaire à Paris.
  • Evénement pour communication pro, financeurs et partenaires filière potentiels. Reste ouvert au public.
  • Fédérer enfin les brasseurs urbains autour de ZéBU (soutien stratégique et financier à la création d’une filière collective dédiée à la collecte et valorisation des drêches).

Remerciements

L’équipe du ZéBU et Future of Waste remercient la Maison des acteurs du Paris Durable qui a permis la tenue de cet événement, ainsi que la Direction des espaces verts de la Ville de Paris qui a mis à disposition de cette manifestation un agent un samedi après-midi. Nous remercions tous nos intervenants et les participants qui ont contribué à son succès, ainsi qu’Antoinette Guhl qui a tenu à marquer cet événement de sa présence et à afficher son soutien au projet ZéBU.

 Formats de rendu de cet après-midi :

Rappel du programme de l’après-midi du 28 mars :

Phase 1 – présentations : 14h00 – 14h50

  • 14h00 – Introduction de l’après-midi (Thierry Mareschal, DEVE Ville de Paris)
  • 14h05 – Le métier de Brasseur urbain et ses contraintes, en particulier les problématiques liées aux drêches (Archibald Troprès, ZéBU / Bap Bap) – Vidéos diffusées : La nouvelle bière made in Paris (Parisien TV) et Arrivée des cuves Bap Bap. En bonus, une vidéo de La Montreuilloise.
  • 14h30 – Présentation du projet ZéBU (ci-dessous en diaporama) – ZéBU et appel à projets « Amélioration du métabolisme urbain » Ville de Paris (Bruno Vitasse, ZéBU / Zone-AH!), étude globale des brasseries urbaines (Annick Lacout, ZéBU / AEFEL)
  • Séance de questions

Phase 2 – inspirations : 14h50 – 16h00 – Table ronde 1 : 1h10

“Quel avenir pour une filière de collecte et valorisation des drêches de brasserie en ville ?” : la brasserie dans l’écosystème urbain

  • Animation Timothée Gosselin (Future of Waste)
  • Expériences et témoignages (30 min) des participants sur la gestion des déchets urbains et leurs problématiques, la consigne des bouteilles, la collecte et la valorisation dans l’écosystème urbain, les apport de ZéBU pour ce qui est de la drêche des brasseries urbaines… Avec :
    • Benoit Wulveryck (Ecole du Compost / partenaire exécutif ZéBU)
    • Alexandre (Jean Bouteille) : le retour de la consigne
    • Stéphane Martinez, Olivier Salloum (Moulinot Compost & Biogaz)
    • Louis Baillet (Terralys, spécialiste industriel du biodéchet – SUEZ)
  • Séance de questions de l’animateur (20 min)
  • Séance de questions du public (20 min)

Phase 3 – Co-construction  & Ateliers : 16h00- 17h00

  • Ateliers “ZéBU”, démonstrations, dégustations et réseautage
  • Table ronde 2 participative (Remix FoW) : “Quel avenir pour une filière de collecte et valorisation des drêches de brasserie en ville ?” : tester dans le Grand Paris un modèle économique pour la valorisation d’un biodéchet précieux. Retours sur les différents modes de valorisation envisagés, partenariats, synergies et actions collectives, contraintes et points bloquants à lever, une filière à coûts maîtrisés… apport d’expérience des participants et du ZéBU (expérimentations), modèles économiques, structures légales, coopérateurs…

Phase 4 – Clôture par Antoinette Guhl, adjointe à la Maire de Paris, élue chargée des questions relatives à l’économie sociale et solidaire, à l’innovation sociale et à l’économie circulaire : 17h00

 

Contenu des ateliers

  • Dégustation de bières. Comment on fait de la bière ? A quoi ça ressemble la drêche ?
  • Kits champignons avec BLU
    • Mycélium de pleurote, marc de café, chaux, sciure de bois, et 1 ou 2 kg de drêches fraîches de La Montreuilloise samedi 28 matin
    • Recette(s) : dans un sachet de café, ajouter un mélange de mycélium de pleurote très peu dosé (par souci d’économie de l’inoculum), 1 mesure (verre eco-cup plein) de marc de café, 1 verre de pellicule de café ou de poussière de sciure de bois, 1 verre de drêches fraîches + un saupoudrage léger à la chaux. Antoinette Guhl pour sa part est repartie avec un sachet test sur drêches séchées. Un autre sachet test gardé par BLU est composé à 40 % de drêches et à 60 % de sciure de bois, sans chaux.
  • MAUDUL-R, système de micro-agriculture modulable intégrant dans la configuration présentée un poulailler et une station de production de graines d’orge germées, avec séchage et valorisation des drêches. (présentation et animation – v pdf)
  • Valorisation culinaire et DISCO DRÊCHE – Recettes du granola et des ragga muffins
Drêches et muffins à base de drêches de brasserie
Recycled Muffins – Muffins aux drêches de brasserie (Recettes) – Crédit photo The Parisites)

 

> Pour en savoir plus sur le projet ZéBU :

Consultez la page dédiée sur le site de Zone-AH!.