Archives par mot-clé : Design

Tiers-Jardins à l’honneur de la 10e Biennale Design

Zone-AH! délocalise ses bureaux à la Cité du Design de Saint-Etienne du 20 mars au 7 avril, à l’occasion de la 10e édition de la Biennale Internationale Design. La thématique cette année : « Working Promesse« , autour des « Mutations du Travail« . Parmi nos interventions durant le IN de cette Biennale, nous présentons une déclinaison de nos prestations Tiers-Jardins pour les entreprises : Conception, prototypage et fabrication participative d’un module tiers-jardin.

Qu’est-ce que les tiers-jardins demanderez-vous à juste titre ? Ils sont une typologie de tiers-lieux (Oui, mais c’est quoi un tiers-lieux ? – Bon ça va maintenant ;-p).

Le tiers-lieu ne se définit pas par ce qu’il est « mais par ce que l’on en fait » – Proverbe de concierge. cc by sa nc – Bruno Vitasse 2017.

Justement, à ce propos. L’Expérience des Tiers-Lieux, Fork The World ! est l’une des dix étapes à découvrir à la Cité du Design lors de cette Biennale 2017, qui se tient du 9 mars au 9 avril à Saint-Etienne.  Le co-commissariat de cette exposition est assuré par le collectif RDC, le tiers-lieu Open Factory et la Cité du design. [Source]

« L’expérience Tiers-Lieux, Fork The World ». Exposition du 9 mars au 9 avril 2017 dans le cadre de la 10e Biennale Internationale Design à Saint-Etienne. Thématique générale : « Working Promesse – les mutations du travail ». cc by sa nc – Bruno Vitasse 2017.

 

L’intervention de Zone-AH! sur cette Biennale se décompose en trois temps :

  1. Dans une conférence : état des lieux et analyse prospective des tiers-lieux (le 22 mars matin).
  2. Un atelier collaboratif Tiers-Jardins : Agriwork, AgriFork, mon module d’agriculture urbaine au bureau (du 22 mars au 2 avril). Conception, prototypage et fabrication participative d’un module tiers-jardin.
  3. Une patte dans l’exposition Fork The World (durant toute la Biennale) : Fork the BioCircle ou quand les brasseries urbaines et leurs drêches s’incrustent dans un CyberGarden en même temps qu’une presse à insectes (Avec La M[Y]NE de Villeurbanne – ex La Paillasse Saône, et le Collectif Bam).
Habillage 10e Biennale Design, Working Promesse – les mutations du travail, sur les vitres du tram T2 en direction de la Cité du Design – cc by sa nc – Bruno Vitasse 2017.

Une (cir)conférence sur les tiers-lieux avec Zone-AH! et invités

Une conférence-échange se tiendra dans la matinée du 22 mars au Mixeur. Elle permettra de faire l’état des lieux des ressources et des compétences en matière de tiers-lieux, d’en faire une analyse prospective et de déterminer les enjeux auxquels ces tiers-lieux doivent répondre.
Une fenêtre sera dédiée spécialement à l’agriculture urbaine dans les tiers-lieux et par les tiers-lieux, en écho à la partie de l’exposition Fork The World qui traite de ce sujet.

Intervenants pour la partie agriculture urbaine : Sébastien Goelzer (Vergers Urbains, Toits Vivants, co-fondateur du Collectif Babylone), Valentin Martineau (Collectif Bam), Peter Hannape (P2P Foodlab, UrbanCommonsFactory), Bruno Vitasse (Zone-AH!, ZéBU, l’écosystème de brasseries urbaines).

Le Mixeur, espace hybride stéphanois à l’entrée de la Cité du Design, où se tiennent la conférence sur les tiers-lieux du 22 mars, et la partie conception et prototypage de notre atelier tiers-jardin. cc by sa nc – Bruno Vitasse 2017.

Agriwork, AgriFork, les Tiers-Jardins s’incrustent dans le IN et font leur mutation du travail

Zone-AH! & Co vous propose de participer au processus d’implémentation de ses prestations autour des Tiers-Jardins (1), à travers un atelier en deux phases de conception, prototypage rapide et réalisation d’une commande passée par l’OpenFactory, l’espace de fabrication partagé de la Cité du Design.

Les 22, 23 et 24 mars durant la semaine Entreprises seront dédiés à la conception collaborative du module tiers-jardin (cahier des charges, 3D, maquette du prototype) – Lieu : Le Mixeur.

 

Cliquez sur l’image pour accéder à la page de cet événement sur Facebook.

 

La fabrication du module suivra du 27 mars au 2 avril (semaine Modes de vie et Territoires) à l’OpenFactory.

Cliquez sur l’image pour accéder à la page de cet événement sur Facebook.

 


(1) Les tiers-jardins sont une typologie de tiers-lieux, un concept ouvert d’espaces à la fois dédiés à l’agriculture urbaine, au travail, à la collaboration et à la détente, issu de l’hybridation des espaces de vie et des espaces de biodiversité au service de leurs usagers. Ils permettent de remettre l’humain dans la notion de paysage, de revaloriser des lieux de vie qui sont pensés comme non vivants. Ce sont des lieux de mixité totale à la fois sociale et écologique.


Exposition L’expérience des Tiers-Lieux, Fork The World

Dans les 600 m² occupés entre autres par les productions des usagers de La Myne (Villeurbanne, ex La Paillasse Saône), une partie est dédiée aux relations entre l’agriculture urbaine et les tiers-lieux.

L’agriculture urbaine et les tiers-lieux à la 10e Biennale Internationale du Design : opposition entre deux modèles de développement, pôles de compétitivité vs pôles collaboratifs ? cc by sa nc – Bruno Vitasse 2017

Où l’on explique comment de cette relation renaissent les “Commons” hérités du Moyen-Âge, des prés partagés et gérés en commun par les habitants des villages, grâce à la réintroduction dans nos villes des cultures nourricières et des jardins partagés. Les tiers-lieux par la mise à disposition libre des savoirs permettent d’ouvrir un vaste champ d’exploration sur l’agriculture urbaine et les espaces communs en ville.

Jardin partagé sur le toit des Pratiques Artistiques Amateurs, un tiers-lieux au sommet du Centre Perrache à Lyon.

Les acteurs des tiers-lieux en Europe soutenant le développement de l’agriculture urbaine souhaitent rendre nos villes fertiles et comestibles, par une approche exploratoire du métabolisme urbain (fonctionnement symbiotique des activités de la ville). Elle passe par l’intégration des enjeux de l’économie circulaire (sobriété, gestion des déchets et des ressources locales, le Faire soi-même…) pour générer des externalités positives (création de valeurs monétaires locales, emplois non délocalisables) en intégrant les contraintes socio-économiques des territoires qui les hébergent (processus du “faire” tiers-lieu). Dans ce travail de “chirurgie réparatrice”, les circuits-courts de distribution (un intermédiaire au plus) et de proximité renouent les liens entre les consommateurs des villes et les agriculteurs des champs.

 

Schéma double flux circulaire matériaux et matière par le Collectif Babylone
Les projets du Collectif Babylone s’inscrivent dans une logique d’économie circulaire et de métabolisme urbain. Les flux cycliques de matériaux et ceux de la matière organique issus des activités urbaines s’entrecroisent pour fonctionner ensemble.

 

A proximité, le projet DOZE Parc interroge le regard des visiteurs. Développé par La M[Y]NE, Manufacture des Idées et Nouvelles Expérimentations, il est né du projet Art et Science CyberGarden, un jardin suspendu connecté, par David Bartholoméo. « L’installation DoZE parc est une forêt moderne qui donne à voir les problématiques vécues dans les Tiers-Lieux (innovation, DIY, Open source, Blockchain, etc.) ».

DOZE Parc regroupe un ensemble de projets, des cyber-environnements. Il est né du projet Art et Science CyberGarden. L’installation est une forêt moderne qui donne à voir les problématiques vécues dans les Tiers-Lieux. cc by sa nc – Bruno Vitasse 2017.

DOZE Parc regroupe un ensemble de projets (cyber-environnements) développés au sein du tiers-lieu lyonnais : PowerPlant, Micro-hackuaponie, DAISEE, fabrication de matière bactériologique comme le Scoby, etc. Le projet a « pour vocation à étudier des formes de développement des communs et l’activation de boucles d’économie circulaire, en prenant en compte les différentes temporalités des espèces. À l’ère de l’anthropocène, il interroge le lien entre la nature et l’homme, et la manière dont le numérique interagit avec la nature. »

Presse à Insectes par le Collectif Bam – cc by 2016.

Dans l’installation, le Meuble à Insectes proposé par le Collectif Bam (Réalisé par Yoann Vandendriessche et Valentin Martineau) est à la fois une invitation à l’auto-fabrication et à l’auto-production alimentaire, et un hack (piratage littéralement) du projet DOZE Parc avec Zone-AH! et le projet ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines.

« Dans un monde où la production de viande a un fort impact environnemental, ce module invite à cultiver des vers de farine et à les consommer. Ces derniers se posent alors comme une alternative raisonnée pour un apport en protéines. » Ces vers de farine sont nourris grâce aux drêches de brasseries (le résidu du malt après le brassage). C’est la porte d’entrée du hack par le ZéBU qui cherche à valoriser les drêches de brasseries dans nos écosystèmes urbains.

Zone-AH! / ZéBU et Collectif Bam hackent le CyberGarden de DOZE Parc.

Il est une illustration de ces boucles d’économie circulaire que le projet DOZE Parc cherche à activer. Il faut le visualiser un peu comme un phage (virus répliquant constitué de son matériel génétique qu’il vient intégrer dans une cellule cible, laquelle fera la synthèse de sa « protéine virale ») qui vient se brancher au Cybergarden.

Module Hack-huaponie et presse à insectes dans le CyberGarden. cc by sa nc – Bruno Vitasse 2017.

Mais finalement une symbiose se créée entre les deux écosystèmes, puisque les drêches provenant des brasseries (ou des tiers-lieux puisqu’on y trouve bcp de brasseurs amateurs) et les insectes (nourris aux drêches) servent de ressource nourricière dans le Cybergarden (la drêche pour les sols et pour les vers de compost, les insectes nourris aux drêches et transformés par la presse nourrissent les poissons du Micro-hackuaponic system ; insectes, poissons et légumes produits dans le Cybergarden, et les drêches, sont utilisés pour nourrir les usagers des tiers-lieux).

La boucle venant du ZéBU et de l’atelier de transformation des insectes illustre un cas concret/réel de circularisation en cours de la filière brassicole pour la valorisation de ses drêches, poussée par le projet ZéBU porté par Zone-AH!.


[#Dm1TL] La Biennale de Zone-AH!, entre agriculture urbaine et tiers-lieux

Semaine 2 – Des Startup aux Netup / « Design ma pépinière en tiers-lieux », les 22 23 24 mars : conception et prototypage rapide d’un tiers-jardin durant un atelier collaboratif au Mixeur ; Pitch du projet le 24 soir ; Business model le 25 et 26.

Semaine 3 – Modes de vie & Territoires / Agriculture urbaine – Design mon quartier en TL », du 27 mars au 2 avril : construction du module tiers-jardin @OpenFactory

Semaine 4 – Ramdam des Tiers-Lieux (semaine du) 5 avril / représentation Worklab / Grands Voisins / CUBE

Connexion durant toute la biennale d’un écosystème Zone-AH! au Cybergarden de David Bartholoméo installé sur le site de l’exposition Fork The World (ZéBU et les drêches de brasseries,  presse à insectes du Collectif Bam, Hackuaponie).


L’entrée en façade de la Cité du Design de Saint-Etienne. cc by sa nc – Bruno Vitasse

Ateliers « Champ Libre » : un tiers-lieu en prison

Atelier du « Champ à l’Assiette », Centre Pénitentiaire Sud Francilien // Réau | Zone-AH! et Vergers Urbains avec Champ Libre

L’association Champ Libre, portée par Mai-Liên Nguyen Duy, a contacté Zone-AH! fin septembre pour participer à un cycle d’ateliers « du Champ à l’Assiette », qui se déroule à la prison de Réau (78) lors de ce dernier trimestre de 2015.

"Champ Libre" autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)
« Champ Libre » autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)

Avec Vergers Urbains, nos partenaires au sein de Co.Babylone, nous avons animé le 17 octobre la première session dédiée à l’agriculture urbaine.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.
Débriefing après ce premier atelier d’agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) – Bruno (Zone-AH!) est derrière l’appareil photo.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.

Au programme de cette première session, atelier brainstorming sur la création d’un potager et fabrication de kits pleurotes, avec Marie (Vergers Urbains), Jean-Paul et Bruno (Zone-AH!).

Croquis d'un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes - illustration de l'atelier d'agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) - Bruno Vitasse / Zone-AH! - cc by sa.
Croquis d’un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes – illustration de l’atelier d’agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) – Bruno Vitasse / Zone-AH! – cc by sa.

Une expérience riche de beaucoup de choses, comme nous nous y attendions, mais difficiles à décrire pour qui n’est pas sociologue (@Antoine Burret si le sujet t’intéresse #welcome). Nous espérons pouvoir aller beaucoup plus loin dans cette logique, donc à l’occasion d’un nouvel atelier avec Champ Libre, et avec un peu plus de temps qu’à présent, nous tenterons peut-être bien l’exercice. Ou comment délocaliser les tiers-lieux en prison. Ca fait plus que sens…

Une sacrée expérience qu’on espère pouvoir répéter prochainement, avec des ateliers sur l’agriculture urbaine plus élaborés et proches de ceux que nos associations peuvent dispenser habituellement. Parce qu’il n’y a pas de sous-citoyens malgré des conditions d’exercice particulières il faut le souligner. Nous attendons le retour de l’administration pénitentiaire, mais nous avons vu des étoiles briller dans les yeux de 4 détenus pêchés au dernier moment par les matons, un samedi matin à 10h. Eric « l’ancien », « le jardinier » en fauteuil roulant et amoché, Kader fan de kick boxing, débordant d’énergie avec un sourire immense (et en manque de KO), Hamet le gosse de la Goutte d’Or, et Dahé, totalement subjugué par les kits pleurotes de Jean-Paul.

Pour en savoir plus sur le déroulé de cet atelier unique en son genre : lire l’article de Vergers Urbains sur leur site.

En arrivant à la prison de Réau (78)
Ca manque de moutons devant cette prison de Réau, où l’agriculture urbaine selon Co.Babylone a fait son entrée un samedi matin d’octobre 2015. Du green dans la grisaille. Du potager derrière les grilles.

[Dédicace]

Toute l’équipe de Zone-AH! se joint à Bruno et Jean-Paul pour adresser un immense merci à la fabuleuse Mai-Liên qui nous a donné cette opportunité d’être (encore plus) fiers de notre engagement et de notre action au quotidien au service du développement de l’agriculture urbaine pour et par les citoyens, y compris ceux qui purgent des peines. Si demain à l’heure de leur réinsertion l’idée leur venait de… Nous laissons volontairement ce « champ libre ». ;-p

Un week-end pour les alternatives

Le week-end du 26 et 27 septembre est chargé (encore un) pour Zone-AH!. Bien sûr c’est la fête des jardins, mais nous serons plutôt du côté de la place de la République à Paris, pour Alternatiba et l’arrivée du Tour des alternatives 2015.  Sans compter que dimanche, c’est aussi Paris sans voiture, toujours sur la même place.

logo Paris sans voitures

Vous pourrez nous trouver sur le stand du collectif Babylone, avec nos amis de Vergers Urbains, Toits Vivants, Miel de Quartier, Ecole du Compost… dans le quartier Alimentation et Agriculture.

Si en plus nous parvenons à rendre visite à nos collègues de Synterrae qui animent leur atelier Gestion d’un module aquaponique samedi matin à la Cité de la Mode et du Design, ça sera parfait.

Un we sportif en somme.


alternatiba-plan-26septembre

alternatiba-plan27septembre

Pour finir, et demeurer en roue libre, un petit bonus avec cette vidéo de l’association BLU qui nous parle d’économie circulaire et de design systémique, un concept qui nous inspire beaucoup chez Zone-AH!. Le ZéBU s’en est d’ailleurs emparé. Logiquement on y retrouve Bruno, directeur général de Zone-AH! et porteur du projet, qui présente l’approche systémique de ZéBU et… boit une craftbeer (bière artisanale) parisienne.

Le résultat est de très belle facture, et après la bière aussi, bien évidemment, puisque nous consommons nos craftbeers avec passion mais néanmoins avec modération.

Zone-AH! s’enracine chez CoworkCrèche

Zone-AH! s’enracine et prend son envol dans le 11e arrondissement de Paris. Et en appel à votre générosité.

Nous étions déjà bien occupés pour tout le printemps, mais voilà, CoworkCrèche nous tend ses mignons petits bras,  et ça ne se refuse pas.  En attendant d’avoir la tête au CUBE et de Réinventer.Paris, CoworkCrèche inaugure ses locaux du faubourg Saint Antoine le 29 mai et convie Zone-AH! à s’y faire les dents. Le financement participatif (crowdfunding) est lancé.

En soutenant ce nouveau tiers-lieux dédié au « coworking parents friendly » (1), vous soutenez la cause de Zone-AH!.

Hé hé, non, nous n’avons pas encore fait de petit.

Alors nous vous expliquons pourquoi votre soutien à la bonne cause de CoworkCrèche va servir la nôtre ! 🙂

(1) Espace de travail partagé pour les parents.

espace CoworkCrèche vide avant travaux
CoworkCrèche avant travaux – crédit photo CoworkCrèche.

CoworkCrèche, c’est 300 m² dans un « local incroyable » entre Bastille et Ledru Rollin, sur le faubourg Saint-Antoine, explique Muriel Ighmouracène, conceptrice du lieu, qui nous fait visiter. « Il offrira aux parents actifs un espace de travail lié à terme à une crèche associative » , dans un périmètre de 500 m autour du local espère-t-elle.

(ATTENTION ce qui suit est vraiment UNE VIDEO très bien réalisée et très informative !!! Il faut donc cliquer…)


CoworkCrèche, le coworking parents friendly à… par CoworkCreche

« La partie coworking du projet ouvrira en mai 2015 avec 50 postes de travail en open space mis à disposition des coworkers dans un espace lumineux, cosy, chaleureux avec tous les services nécessaires à une productivité joyeuse et confortable », avec notamment un espace cuisine, et des salles de réunion au sous-sol. « La partie coworking parents / kids ouvrira en même temps, dans une partie dédiée de l’espace de coworking (…) En attendant l’ouverture de la partie crèche, 10 postes de travail seront réservés aux parents venant travailler avec leur bébé de moins de 9 mois dans un espace dédié spécialement aménagé. »

Premier plan de CoworkCrèche
Une première version du plan de l’espace CoworkCrèche. « Coworking parents friendly » MAIS qui accueille aussi des travailleurs sans enfants, et bientôt bientôt terrain de jeu de Zone-AH!. Inauguration le 29 mai 2015.

« Nous avons imaginé l’espace de coworking comme une maison avec son salon, sa cuisine, sa bibliothèque, sa cabane pour les enfants accompagnés de leurs parents… », se réjouit Muriel.

Et sa végétalisation !!! 🙂 C’est bien par ce biais que Zone-AH!, domiciliée par ailleurs dans le 11e près de Nation, à l’interface entre les 12e et 20e arrondissements, a atterri par un beau matin au 89 rue du faubourg Saint-Antoine.

La Rencontre

La découverte fut éclair grâce au Paris Initiative Entreprise qui accompagne Muriel dans son projet CoworkCrèche, mais la synergie évidente entre Zone-AH! et ce nouvel espace de travail adapté aux parents actifs sera pérenne.

Parmi les services proposés dans son tiers-lieu, Muriel souhaite proposer des ateliers pour enfants, avec notamment du coding (nous avons entendu le nom de nos amis de Simplon.Co à Montreuil, un petit coucou, ça fait un moment que nous ne nous sommes pas vus) et de l’agriculture urbaine. Ca tombe bien, c’est justement l’axe pédagogique que nous sommes en train de développer chez Zone-AH!, en relation étroite avec la mairie du 11e arrondissement.

Atelier aquaponie par Zone-AH! dans une école du 20e arrondissement de Paris, rue de Lesseps.
« The school master » – première intervention de Zone-AH! dans une classe de CP de l’école Lesseps, dans le 20e arrondissement de Paris, en décembre 2014. Les enfants ont découvert ce qu’est l’aquaponie, et ils entretiennent au quotidien un module fait en matériaux de récupération dans leur classe. CC BY SA NC – Bruno Vitasse

La synergie ne s’arrête pas là. Muriel propose à Zone-AH! de végétaliser son local, de la terrasse aux espaces de travail en passant par la cuisine, en échange de quoi nous pourrons nous faire cocooner et coworker. #mégakif

Bon, oui, il y a du boulot. L’inauguration du lieu c’est le 29 mai… Ceux qui le souhaitent pourront venir nous aider à végétaliser ce superbe espace. Nous diffuserons probablement un appel à chantier participatif le moment venu (il va TRÈS vite arriver, d’ici une semaine – ou deux :-/ – selon l’avancée de nos designers maison).

Le Crowdfunding – Aidez Zone-AH! et CoworkCrèche à végétaliser cet espace pour le bonheur des petits et des grands.

En attendant vous pouvez soutenir la création de cet espace – et notre installation au 89 rue du faubourg Saint Antoine – en participant à la campagne de crowdfunding lancée sur la plateforme Ulule (celle que la brasserie Bap Bap, notre partenaire dans le projet ZéBU, a fait exploser il y a peu) pour boucler le budget des travaux d’aménagement.

Sur un objectif de campagne de 10 000 €, Muriel a réservé 7 000 € rien que pour le design et la réalisation de la végétalisation extérieure et intérieure de l’espace. Le reste servira pour équiper l’espace avec « le top du top des jouets et équipements de puériculture ».

Pour en savoir plus sur les contreparties que vous réserve Muriel, rendez-vous sur la page de la campagne de financement pour CoworkCrèche sur la plateforme Ulule. Si vous n’apportez pas même un soutien modeste à cette campagne, nous vous serons reconnaissant de la diffuser massivement dans vos réseaux, qu’ils soient connectés ou pas.


coincoin-pixel
CC BY SA NC – Bruno Vitasse

Le couin couin des microbes

La Zone-AH! à la crèche, mais non ça ne flanque pas la varicelle. Tout au plus le virus du jardinage et de l’agriculture urbaine. Et on va pouvoir le leur inculquer au berceau à ces bouts de choux, ainsi qu’aux plus ou moins grands usagers de ce tiers-lieu unique à Paris, et pas loin pour ce qui est de la France : Muriel nous indique une référence à Marseille, il s’agit de La Ruche locale, alors que dans les « capitales européennes dynamiques » comme Amsterdam, Londres ou encore Berlin, « des espaces de coworking qui intègrent une crèche existent déjà , et qu’ils sont en plein boom aux USA ».

CoworCrèche ouvre ses portes à Zone-AH!


#WORKINPROGRESS

Les travaux en images

CoworkCrèche espace de travail partagé pour les parents, en travaux
CoworkCrèche en travaux – La partie « coworking parents friendly » avec la « petite maison ». CC BY SA NC – Bruno Vitasse
CoworkCrèche espace de travail partagé pour les parents, en travaux
CoworkCrèche en travaux – La partie coworking classique et la cuisine. CC BY SA NC – Bruno Vitasse
CoworkCrèche espace de travail partagé pour les parents, en travaux
CoworkCrèche en travaux – La partie cuisine et bar. CC BY SA NC – Bruno Vitasse