Archives par mot-clé : Champignon

Zone-AH! participe à Fab City !

Vous avez dit Fab quoi ? Pas de panique, on vous explique tout dans les lignes qui suivent !

Fab City qu’est-ce que c’est ? C’est un mouvement initié en 2011 par Tomas Diez, dans le but de donner une dimension politique à la démarche du Fab Lab de Barcelone : faire que la ville devienne localement auto-suffisante et globalement connectée d’ici 2054, et inspirer les décideurs politiques à suivre ce modèle.  Le projet a depuis évolué pour devenir un réseau international de 14 villes, 1 région et 2 petits pays engagés dans cette même démarche et réflexion autour de la ville de demain.

Cette ville du futur, c’est la Fab City ou ville fabricante. Le concept ? Repenser l’impact de la fabrication numérique au-delà du Fab Lab, pour une production urbaine respectueuse de l’environnement, des circuits courts, une économie circulaire et des citoyens au cœur des processus de décision.

Les 28 villes ralliées au réseau se rassemblent alors pendant des Fab City Summit, et cette année c’est à Paris que ça se passe ! Ce troisième sommet (après Amsterdam en 2016 et Copenhague en 2017) s’articulera en trois temps forts : un Fab City Lab pour une entrée en matière institutionnelle à la mairie de Paris (11 juillet), une Fab City Conférence avec des intervenants de haut niveau à la Grande Halle de la Villette et à la Cité des sciences (12 et 13 juillet), et enfin un Fab City Campus avec ses animations grand public dans tout le parc de la Villette (du 12 au 22 juillet).

C’est dans le cadre du district « Food Commons » que Zone-AH! entre en scène !

Forcément, dès qu’on parle résilience et réimplantation locale, circulaire et numérique, les thèmes de l’agriculture et de l’alimentation ne sont jamais  bien loin. C’est pourquoi Zone-AH!, avec le collectif Babylone et Sony CSL, a été chargée d’organiser le district « Food Commons » du Fab City Campus. Plus précisément, Zone-AH! s’est attelée la végétalisation de la Folie P6 du parc de la Vilette, à la plantation de houblon dans le Jardin de la Treille, et à l’organisation de plusieurs ateliers publics.

Zone-AH! a en effet retrouvé toutes les valeurs qui l’animent dans le mouvement Fab City : soutenabilité des villes, promotion du savoir-faire citoyen, promotion des relations entre production consommation et modes de vie tout en valorisant les ressources naturelles.  L’objectif est bel et bien de penser la résilience urbaine pour une ville où habitat, travail, production et consommation soutenables ne s’opposent plus mais se rencontrent.

Voici les infos pratiques de l’événement :
  • Dimanche 15/07  de 10h à 16h : Construction participative d’un séchoir solaire pour sécher les drêches de brasserie, le houblon et plus si affinité.
  • Mercredi 18/07 de 14h à 16h : Fabrication d’un module aquaponique et animations autour de l’aquaponie – pour petits et grands.
  • Samedi 21/07 de 10h à 12h : Atelier d’initiation à l’auto-production de pleurotes sur substrats variés.
  • Samedi 21/07 de 14h à 14h30 : Atelier sur l’histoire de la drêche de brasserie et ses voies de valorisation d’autrefois.
  • Samedi 21/07 de 14h30 à 16h : Explication et démonstration de la presse à paquet, un des moyens de séchage des drêches testé et auto-construit par Zone-AH!. Finalement, le public pourra participer pour manipuler la presse.
  • Dimanche 22/07 de 15h à 17h : Atelier houblon « Qu’est-ce que le houblon ? À quoi ça sert ? Pourquoi et comment le cultive-t-on ? Quel est l’intérêt de son séchage ? »
Lieu des ateliers : Folie Belvédère
Fablab
Préparation pour le Fabcity Campus à la Villette – crédit photo cc by sa nc Bruno Vitasse

 

Pour plus de détails, vous pouvez aller faire un tour sur le site officiel de l’événement,  et surtout venir nous rendre visite dans le parc pendant nos ateliers !

Soutenez ZéBU sur La Fabrique Aviva

Zone-AH! participe du 14 mars au 11 avril à la 2e campagne d’accélération de projets lancée par La Fabrique Aviva.

Nous présentons le projet ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines, qui entre pour sa 3e année d’expérimentation en phase d’étude et d’opération logistique pour sa plateforme de valorisation des drêches de brasseries à Paris.

Grâce à vos votes de soutien, nous pouvons récolter jusqu’à 50 000 € si nous faisons partie des projets finalistes sur la plateforme de La Fabrique Aviva.

Votez ZéBU sur La Fabrique Aviva !! – https://huit.re/La-Fabrique-aviva-ZeBU-2017

Depuis la fin de 2014, l’association Zone-AH! et une super équipe de partenaires et amis, parmi lesquels… des brasseurs évidemment, mais aussi des amateurs de bière, d’agriculture urbaine et d’économie circulaire,  ont lancé un projet un peu fou : installer une filière coopérative en pleine agglomération parisienne pour gérer en particulier les déchets des brasseries et leurs coproduits, les drêches.

Des besoins d’investissement importants

En 2017 les choses sérieuses commencent pour ZéBU. Nous avons des besoins financiers importants à l’échelle de l’association Zone-AH!. Il s’agit d’abord de terminer le gros des expérimentations sur la valorisation des drêches de brasseries (1), cet « Or urbain » de demain.

L’argent que nous recevrons de La Fabrique Aviva grâce à vos votes nous permettra de financer en partie le prototypage de la future plateforme logistique de traitement de ces drêches à Paris : séchage, puis stockage avant de pouvoir les distribuer dans différentes filières urbaines en tant que nouvelles ressources.

En parallèle, nous allons travailler sur le modèle économique de la future société coopérative qui doit naître du ZéBU.  C’est elle qui permettra à ce rêve mutualisé pour les acteurs de la filière brassicole parisienne de se réaliser.


(1) Les drêches sont le résidu du malt de céréales (orge, blé,…) à l’issue du brassage en début du processus de fabrication de la bière. Les drêches, c’est 90 % de matière organique et un bon rapport carbone/azote. Elles sont riches en protéines et fibres. Elles ont un bon pouvoir méthanogène…

Nous avons plein d’idées pour les utiliser en valorisation dans des nouvelles filières remises au goût du jour ou innovantes. Certaines sont déjà entrées en phase opérationnelle, comme la filière biométhanisation : avec Love your waste, membre de Zone-AH!.

C’est le cas également de la production de champignons : grâce à nos travaux menés depuis 2015, la société Mashrooms fraîchement créée par Jean-Paul Amaral (membre de Zone-AH! et du Team ZéBU) dans le 19e arr. de Paris, La Caverne dans le 18e, V’île Fertile à proximité du Château de Vincennes, ou encore Les Potagers de Marcoussis (91), vont pouvoir commencer à cultiver leurs pleurotes sur des substrats aux drêches de brasseries.

Aussi la valorisation en alimentation humaine de ces coproduits de brasseries prend un tournant très sexy en ce moment même,… et il nous reste encore plein de prouesses à accomplir grâce aux drêches.

Poulydrêches
Poulydrêches – tempura de poulet / nuggets à la panure de drêches – par Food2Rue – cc by sa 2017

Voter pour un, deux, trois… dix projets ?

Les votes durent jusqu’au 11 avril. Après vous être inscrits sur le site de La Fabrique Aviva, vous disposerez de 10 votes que vous pourrez utiliser comme bon vous semble, pour un (ZéBU au hasard) ou plusieurs projets.

Beaucoup de projets participent à cette campagne. Parmi eux  se trouvent probablement pas mal de projets amis, comme nous travaillons en écosystème, et que nous agissons pour l’amélioration du métabolisme urbain. Forcément nous créons plein de connexions entre nos différents projets, à Paris mais pas que (ZéBU et Zone-AH! sont présents ou en interactions rapprochées à Bordeaux, Lyon, Lausanne, Bruxelles, Toulouse, Lille…). Nous hybridons en permanence ! C’est ce qui fait la singularité et la beauté de nos projets. VOTEZ POUR EUX, VOTEZ POUR NOUS 😀

#ForkTheWorld

Rappel du lien pour voter ZéBU (après inscription) sur le site La Fabrique Aviva : https://huit.re/La-Fabrique-aviva-ZeBU-2017

Affiche de campagne 2017 La Fabrique Aviva

Parisculteurs : aquaponie et houblon vainqueurs

Résultats des Parisculteurs 1 – Quand on parle d’aquaponie et de houblon dans la capitale (et aussi de drêches de brasseries), forcément il y a du Zone-AH! et du ZéBU dans l’air.

Certains d’entre vous primo-lecteurs de ce site se rappellent peut-être de Cécile Roux, membre de Zone-AH! qui participait en 2015 à un Hold-Up de MakeSense pour prototyper la communication de son futur projet de ferme aquaponique ?

Et bien « A dream come true », because Cécile est lauréate de l’appel à projets Les Parisculteurs de la Ville de Paris sur le site du réservoir de Grenelle… C’est ce qu’a annoncé Pénélope Komitès, Adjointe à la Maire de Paris Anne Hidalgo en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité,  en présentant les 33 lauréats de Parisculteurs le jeudi 3 novembre.

Vue satellite réservoir de Grenelle Parisculteurs
Vue satellite du réservoir de Grenelle, dédié aux projets des Parisculteurs, et remporté par le projet GREEN’ELLE de Cécile Roux et son équipe.

La première ferme aquaponique à Paris, accompagnée par Zone-AH!

La ferme Green’Elle de Cécile Roux poussera donc dès 2017 sur le site de l’ancien réservoir des Eaux de Paris dans le 15e arrondissement, à 50 m du marché de la rue de la Convention, pour une distribution hyper locale facilitée de ses poissons d’élevage (carpes, perches, voire des écrevisses), fruits et légumes frais qui seront produits sur l’exploitation .

Les deux bassins de 1 000 m² chacun constituant le réservoir, une fois vidés, pourront accueillir 1 500 m² de cultures hors-sol sous serre, 100 m² de semis et 7 bassins d’aquaculture. Cécile table sur une production annuelle de 3 tonnes de poissons et de 30 tonnes de fruits et légumes de saison.

Outre la vente au marché du coin, les produits Green’Elle seront accessibles sous forme de paniers sur abonnement pour les riverains, par l’intermédiaire d’une plateforme Web ou encore auprès des restaurants.

Télécharger en suivant ce lien le fichier A0 présenté par Cécile au Jury des Parisculteurs.

La ferme aquaponique de Cécile Roux
Cécile Roux

Le Houblon et les champignons urbains, ça vient !

Déjà la Ville de Paris avait savamment organisé « une fuite » d’informations au profit du JDD sur leur site internet avec un article publié le 30 octobre, en révélant les balances fortes pour trois des sites de l’appel à projet des Parisculteurs.

Parmi les sites précocement dévoilé dans le JDD, celui emblématique de l’Opéra Bastille dont les toits vont accueillir une houblonnière verticale de 600 m² pour de la production de bière 😉

Comme le souligne l’association Houblon de France, qui fait partie de l’équipe lauréate et qui a cofondé avec Zone-AH! et Topager la communauté des Houblonniers parisiens, ce n’est pas le seul site qui verra du houblon pousser suite à cet appel à projets des Parisculteurs. Parmi les lauréats, trois projets comportent une micro-houblonnière urbaine sur les toits de Paris.

La micro-houblonnière de 200 pieds sur le toit de l’Opéra Bastille fournira 500 kg de houblon frais aux brasseries parisiennes et à une micro-brasserie installée dans les greniers de l’Opéra.

capture-decran-2016-11-03-14-16-56-png

La brasserie recyclera ses drêches au moins en partie en compost pour les cultures maraîchères du toit (et il semble que le houblon aime bien les substrats drainant aux drêches…). Pour le reste si le toit ne permet pas de tout valoriser sur place en compost, pas de souci le ZéBU s’en occupera !

Les voies de valorisation de ce véritable trésor urbain, nous sommes en train de montrer chez Zone-AH! que ce n’est pas ça qui manquera dans les années à venir. Et c’est tant mieux parce qu’on aime bien les bonnes bières artisanales produites par nos brasseurs urbains et les bonnes drêches qui viennent avec (oui oui ça se cuisine et ça se mange… comme le houblon par ailleurs).

Autre projet fuité par le JDD, La Caverne, une ferme souterraine dans un parking du 18e arrondissement. Imaginée par la startup Cycloponics et dotée notamment d’une champignonnière, cette cathédrale productive enterrée devrait quant à elle intéresser l’un de nos membres, Jean-Paul Amaral. JPA est en train de chercher un espace pour y installer sa brasserie et sa champignonnière (sur drêches de brasseries of course). Il ne lui manque plus que le lieu…

De quoi donner du travail au ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines (voir également le site internet dédié) et à ses partenaires.

Après l’annonce des résultats, Le Monde a de son côté souligné la diversité des projets retenus. Au total, ils devraient permettre de produire et livrer chaque année dans Paris 425 tonnes de fruits et légumes, 24 tonnes de champignons, 3 tonnes de poissons, 95 kg de miel et 8 000 litres de bières, tout en choisissant de mettre en avant… Green’Elle, La Brize / Hop’éra  et La Caverne. 🙂

Certains projets lauréats des Parisculteurs pourront/devront compter sur le ZéBU et les filières que nous développons autour de la valorisation des drêches de brasserie (agriculture urbaine, alimentation en aquaponie, culture de champignons, biomatériaux, alimentation humaine…).

Ateliers « Champ Libre » : un tiers-lieu en prison

Atelier du « Champ à l’Assiette », Centre Pénitentiaire Sud Francilien // Réau | Zone-AH! et Vergers Urbains avec Champ Libre

L’association Champ Libre, portée par Mai-Liên Nguyen Duy, a contacté Zone-AH! fin septembre pour participer à un cycle d’ateliers « du Champ à l’Assiette », qui se déroule à la prison de Réau (78) lors de ce dernier trimestre de 2015.

"Champ Libre" autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)
« Champ Libre » autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)

Avec Vergers Urbains, nos partenaires au sein de Co.Babylone, nous avons animé le 17 octobre la première session dédiée à l’agriculture urbaine.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.
Débriefing après ce premier atelier d’agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) – Bruno (Zone-AH!) est derrière l’appareil photo.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.

Au programme de cette première session, atelier brainstorming sur la création d’un potager et fabrication de kits pleurotes, avec Marie (Vergers Urbains), Jean-Paul et Bruno (Zone-AH!).

Croquis d'un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes - illustration de l'atelier d'agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) - Bruno Vitasse / Zone-AH! - cc by sa.
Croquis d’un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes – illustration de l’atelier d’agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) – Bruno Vitasse / Zone-AH! – cc by sa.

Une expérience riche de beaucoup de choses, comme nous nous y attendions, mais difficiles à décrire pour qui n’est pas sociologue (@Antoine Burret si le sujet t’intéresse #welcome). Nous espérons pouvoir aller beaucoup plus loin dans cette logique, donc à l’occasion d’un nouvel atelier avec Champ Libre, et avec un peu plus de temps qu’à présent, nous tenterons peut-être bien l’exercice. Ou comment délocaliser les tiers-lieux en prison.  Ça fait plus que sens…

Une sacrée expérience qu’on espère pouvoir répéter prochainement, avec des ateliers sur l’agriculture urbaine plus élaborés et proches de ceux que nos associations peuvent dispenser habituellement. Parce qu’il n’y a pas de sous-citoyens malgré des conditions d’exercice particulières il faut le souligner. Nous attendons le retour de l’administration pénitentiaire, mais nous avons vu des étoiles briller dans les yeux de 4 détenus pêchés au dernier moment par les matons, un samedi matin à 10h. Eric « l’ancien », « le jardinier » en fauteuil roulant et amoché, Kader fan de kick boxing, débordant d’énergie avec un sourire immense (et en manque de KO), Hamet le gosse de la Goutte d’Or, et Dahé, totalement subjugué par les kits pleurotes de Jean-Paul.

Pour en savoir plus sur le déroulé de cet atelier unique en son genre : lire l’article de Vergers Urbains sur leur site.

En arrivant à la prison de Réau (78)
Ca manque de moutons devant cette prison de Réau, où l’agriculture urbaine selon Co.Babylone a fait son entrée un samedi matin d’octobre 2015. Du green dans la grisaille. Du potager derrière les grilles.

[Dédicace]

Toute l’équipe de Zone-AH! se joint à Bruno et Jean-Paul pour adresser un immense merci à la fabuleuse Mai-Liên qui nous a donné cette opportunité d’être (encore plus) fiers de notre engagement et de notre action au quotidien au service du développement de l’agriculture urbaine pour et par les citoyens, y compris ceux qui purgent des peines. Si demain à l’heure de leur réinsertion l’idée leur venait de… Nous laissons volontairement ce « champ libre ». ;-p