Archives par mot-clé : Aquaponie

Parisculteurs : aquaponie et houblon vainqueurs

Résultats des Parisculteurs 1 – Quand on parle d’aquaponie et de houblon dans la capitale (et aussi de drêches de brasseries), forcément il y a du Zone-AH! et du ZéBU dans l’air.

Certains d’entre vous primo-lecteurs de ce site se rappellent peut-être de Cécile Roux, membre de Zone-AH! qui participait en 2015 à un Hold-Up de MakeSense pour prototyper la communication de son futur projet de ferme aquaponique ?

Et bien « A dream come true », because Cécile est lauréate de l’appel à projets Les Parisculteurs de la Ville de Paris sur le site du réservoir de Grenelle… C’est ce qu’a annoncé Pénélope Komitès, Adjointe à la Maire de Paris Anne Hidalgo en charge des espaces verts, de la nature et de la biodiversité,  en présentant les 33 lauréats de Parisculteurs le jeudi 3 novembre.

Vue satellite réservoir de Grenelle Parisculteurs
Vue satellite du réservoir de Grenelle, dédié aux projets des Parisculteurs, et remporté par le projet GREEN’ELLE de Cécile Roux et son équipe.

La première ferme aquaponique à Paris, accompagnée par Zone-AH!

La ferme Green’Elle de Cécile Roux poussera donc dès 2017 sur le site de l’ancien réservoir des Eaux de Paris dans le 15e arrondissement, à 50 m du marché de la rue de la Convention, pour une distribution hyper locale facilitée de ses poissons d’élevage (carpes, perches, voire des écrevisses), fruits et légumes frais qui seront produits sur l’exploitation .

Les deux bassins de 1 000 m² chacun constituant le réservoir, une fois vidés, pourront accueillir 1 500 m² de cultures hors-sol sous serre, 100 m² de semis et 7 bassins d’aquaculture. Cécile table sur une production annuelle de 3 tonnes de poissons et de 30 tonnes de fruits et légumes de saison.

Outre la vente au marché du coin, les produits Green’Elle seront accessibles sous forme de paniers sur abonnement pour les riverains, par l’intermédiaire d’une plateforme Web ou encore auprès des restaurants.

Télécharger en suivant ce lien le fichier A0 présenté par Cécile au Jury des Parisculteurs.

La ferme aquaponique de Cécile Roux
Cécile Roux

Le Houblon et les champignons urbains, ça vient !

Déjà la Ville de Paris avait savamment organisé « une fuite » d’informations au profit du JDD sur leur site internet avec un article publié le 30 octobre, en révélant les balances fortes pour trois des sites de l’appel à projet des Parisculteurs.

Parmi les sites précocement dévoilé dans le JDD, celui emblématique de l’Opéra Bastille dont les toits vont accueillir une houblonnière verticale de 600 m² pour de la production de bière 😉

Comme le souligne l’association Houblon de France, qui fait partie de l’équipe lauréate et qui a cofondé avec Zone-AH! et Topager la communauté des Houblonniers parisiens, ce n’est pas le seul site qui verra du houblon pousser suite à cet appel à projets des Parisculteurs. Parmi les lauréats, trois projets comportent une micro-houblonnière urbaine sur les toits de Paris.

La micro-houblonnière de 200 pieds sur le toit de l’Opéra Bastille fournira 500 kg de houblon frais aux brasseries parisiennes et à une micro-brasserie installée dans les greniers de l’Opéra.

capture-decran-2016-11-03-14-16-56-png

La brasserie recyclera ses drêches au moins en partie en compost pour les cultures maraîchères du toit (et il semble que le houblon aime bien les substrats drainant aux drêches…). Pour le reste si le toit ne permet pas de tout valoriser sur place en compost, pas de souci le ZéBU s’en occupera !

Les voies de valorisation de ce véritable trésor urbain, nous sommes en train de montrer chez Zone-AH! que ce n’est pas ça qui manquera dans les années à venir. Et c’est tant mieux parce qu’on aime bien les bonnes bières artisanales produites par nos brasseurs urbains et les bonnes drêches qui viennent avec (oui oui ça se cuisine et ça se mange… comme le houblon par ailleurs).

Autre projet fuité par le JDD, La Caverne, une ferme souterraine dans un parking du 18e arrondissement. Imaginée par la startup Cycloponics et dotée notamment d’une champignonnière, cette cathédrale productive enterrée devrait quant à elle intéresser l’un de nos membres, Jean-Paul Amaral. JPA est en train de chercher un espace pour y installer sa brasserie et sa champignonnière (sur drêches de brasseries of course). Il ne lui manque plus que le lieu…

De quoi donner du travail au ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines (voir également le site internet dédié) et à ses partenaires.

Après l’annonce des résultats, Le Monde a de son côté souligné la diversité des projets retenus. Au total, ils devraient permettre de produire et livrer chaque année dans Paris 425 tonnes de fruits et légumes, 24 tonnes de champignons, 3 tonnes de poissons, 95 kg de miel et 8 000 litres de bières, tout en choisissant de mettre en avant… Green’Elle, La Brize / Hop’éra  et La Caverne. 🙂

Certains projets lauréats des Parisculteurs pourront/devront compter sur le ZéBU et les filières que nous développons autour de la valorisation des drêches de brasserie (agriculture urbaine, alimentation en aquaponie, culture de champignons, biomatériaux, alimentation humaine…).

Ateliers « Champ Libre » : un tiers-lieu en prison

Atelier du « Champ à l’Assiette », Centre Pénitentiaire Sud Francilien // Réau | Zone-AH! et Vergers Urbains avec Champ Libre

L’association Champ Libre, portée par Mai-Liên Nguyen Duy, a contacté Zone-AH! fin septembre pour participer à un cycle d’ateliers « du Champ à l’Assiette », qui se déroule à la prison de Réau (78) lors de ce dernier trimestre de 2015.

"Champ Libre" autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)
« Champ Libre » autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)

Avec Vergers Urbains, nos partenaires au sein de Co.Babylone, nous avons animé le 17 octobre la première session dédiée à l’agriculture urbaine.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.
Débriefing après ce premier atelier d’agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) – Bruno (Zone-AH!) est derrière l’appareil photo.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.

Au programme de cette première session, atelier brainstorming sur la création d’un potager et fabrication de kits pleurotes, avec Marie (Vergers Urbains), Jean-Paul et Bruno (Zone-AH!).

Croquis d'un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes - illustration de l'atelier d'agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) - Bruno Vitasse / Zone-AH! - cc by sa.
Croquis d’un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes – illustration de l’atelier d’agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) – Bruno Vitasse / Zone-AH! – cc by sa.

Une expérience riche de beaucoup de choses, comme nous nous y attendions, mais difficiles à décrire pour qui n’est pas sociologue (@Antoine Burret si le sujet t’intéresse #welcome). Nous espérons pouvoir aller beaucoup plus loin dans cette logique, donc à l’occasion d’un nouvel atelier avec Champ Libre, et avec un peu plus de temps qu’à présent, nous tenterons peut-être bien l’exercice. Ou comment délocaliser les tiers-lieux en prison. Ca fait plus que sens…

Une sacrée expérience qu’on espère pouvoir répéter prochainement, avec des ateliers sur l’agriculture urbaine plus élaborés et proches de ceux que nos associations peuvent dispenser habituellement. Parce qu’il n’y a pas de sous-citoyens malgré des conditions d’exercice particulières il faut le souligner. Nous attendons le retour de l’administration pénitentiaire, mais nous avons vu des étoiles briller dans les yeux de 4 détenus pêchés au dernier moment par les matons, un samedi matin à 10h. Eric « l’ancien », « le jardinier » en fauteuil roulant et amoché, Kader fan de kick boxing, débordant d’énergie avec un sourire immense (et en manque de KO), Hamet le gosse de la Goutte d’Or, et Dahé, totalement subjugué par les kits pleurotes de Jean-Paul.

Pour en savoir plus sur le déroulé de cet atelier unique en son genre : lire l’article de Vergers Urbains sur leur site.

En arrivant à la prison de Réau (78)
Ca manque de moutons devant cette prison de Réau, où l’agriculture urbaine selon Co.Babylone a fait son entrée un samedi matin d’octobre 2015. Du green dans la grisaille. Du potager derrière les grilles.

[Dédicace]

Toute l’équipe de Zone-AH! se joint à Bruno et Jean-Paul pour adresser un immense merci à la fabuleuse Mai-Liên qui nous a donné cette opportunité d’être (encore plus) fiers de notre engagement et de notre action au quotidien au service du développement de l’agriculture urbaine pour et par les citoyens, y compris ceux qui purgent des peines. Si demain à l’heure de leur réinsertion l’idée leur venait de… Nous laissons volontairement ce « champ libre ». ;-p

[#Livetweet] Living Roof : prévisite pour les médias

[#LivingRoof] Un ‘GreenLab’ sur le toit de la Cité de la Mode et du Design à Paris

Aperçu du toit de la Cité de la mode et du Design qui accueille jusqu’au 31 janvier 2016 le Living Roof, une résidence d’agriculture urbaine animée par Vergers Urbains et le collectif Babylone. (Par @Nicolas Loubet sur Twitter)

Une conférence de presse est organisée avec la première récolte du potager urbain le 25 août à 10h, en même temps que l’atelier Poules en ville (voir plus bas).

 

Une conférence de presse couplée à une récolte et un atelier Poules en ville sur le Living Roof

Une conférence de presse est organisée avec la première récolte du potager urbain le 25 août à 10h, en même temps que l’atelier « Poules en ville » proposé par Zone-AH!.

Nous vous convions à venir faire un point d’étape après 2 mois d’évolutions, à venir découvrir les nouvelles installations du Living Roof et le programme des prochains ateliers qui vont animer la résidence.

Une soirée se prépare également pour le 7 septembre (sur inscription) :  la #LovingRoof… A suivre.

Téléchargez le communiqué de presse en cliquant ici.

Aquaponie : un défi chez MakeSense

Zone-AH! participe samedi 25 avril à l’événement Food and The City, organisé par MakeSense, Algama et Future of Waste. Avec Cécile Roux, entrepreneuse que nous soutenons dans son projet de ferme aquaponique écologique et socialement responsable, nous lançons un défi à la communauté MakeSense :

Comment développer une communication positive en 4 axes pour un projet de ferme aquaponique ?

« En aquaponie, les végétaux sont cultivés en symbiose avec l’élevage de poissons, rappelle Cécile Roux : ce sont les déjections des poissons (transformées par des bactéries), qui servent d’engrais aux végétaux. »

Hold up d'idées / Défi Makesense de Zone-AH! et Cécile Roux pour une communication positive sur l'aquaponie // Food and The City - 25 avril 2015
Zone-AH! et Cécile lancent un défi à la communauté MakeSense : Comment développer une communication positive en 4 axes pour un projet de ferme aquaponique ?

Cécile vient de rejoindre Zone-AH! car elle partage nos convictions. Comme son projet de créer sa propre ferme aquaponique écologique et socialement responsable à Paris ou en région parisienne nous plait, et que nous y croyons, nous souhaitons la soutenir dans sa démarche. Nous souhaitons lui faire profiter de notre réseau dans l’agriculture urbaine et l’économie sociale et solidaire qui, il faut le dire, commence à avoir une bonne gueule de brochet 🙂

Zone-AH! œuvre pour la création de tiers-lieux dédiés au développement de l’agriculture urbaine. Notre association cherche à restaurer le métabolisme urbain dans lequel les cycles sont rompus en promouvant la collaboration des acteurs. Nous voulons faire de la ville comestible le pilier de la transition vers la résilience de nos agglomérations, grâce à la synergie entre les citoyens et les entreprises.

Alors, comment bien communiquer sur un projet de ferme aquaponique ?

Nous souhaitons faire la promotion de l’aquaponie en concevant 4 campagnes de communication innovantes à destination des citoyens, des collectivités, des financeurs et des agriculteurs. “Je pourrai cultiver et vendre ma production, créer des emplois pérennes tout en respectant les contraintes environnementales d’aujourd’hui, explique Cécile. Au-delà de la vente de mes produits, je souhaite que cette ferme soit un outil d’apprentissage et d’accès aux savoir-faire artisanaux pour toucher les habitants du quartier contribuer à son dynamisme économique.”

Pour s’inscrire et venir nous aider à résoudre ce Défi :

http://beta.makesense.org/challenges/774

Pour en savoir plus sur l’événement « Food and The City », le programme est ici.

Food and The City 25 avril 2015 - Bannière
Food and The City – Une journée d’interviews, vidéos, concert, débat, dégustations et ateliers pour comprendre les enjeux de l’alimentation, l’agriculture et l’énergie de demain, pour découvrir quelques solutions existantes et rencontrer les différents acteurs impliqués. 25 avril 2015 @SenseCube 11 rue Biscornet, dans le 12e arr. de Paris. Cette journée marque le lancement de “Food & The City”: un mois de mai entièrement consacré à porter les voix du changement au cœur de nos cités. Dans plus d’une dizaine de villes à travers le monde, événements culturels, concerts, débats d’idées, ateliers, et découvertes culinaires organisés par les membres de la communauté MakeSense se succéderont pour éveiller les consciences et partager les solutions. ——————————————————————————————– Twitter: @makesensetwitts @_ALGAMA_ @fowaste #FoodAndTheCity

 

Il n’y a pas que l’aquaponie dans la vie… Y a l’ZéBU aussi !

Parmis les intervenants et acteurs présents lors de cette journée, Zone-AH! portera une attention particulière à certains d’entre eux.

Ynsect, Prêt à Pousser, Algama, Spiruline de Madagascar… Tous ces projets un jour ou l’autre seront connectés au projet ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines, porté par Zone-AH!. De fait la drêche de nos brasseries urbaines ou leurs effluents (eau maltée) constitueront demain très probablement une matière première de choix (et gratuite dans le cas d’une filière organisée en coopérative) pour ces entreprises qui valorisent nos déchets pour produire une alimentation durable et saine destinée à nos élevages, ou à nos papilles et estomacs.

On compte les poissons de la future ferme aquaponique de Cécile bien sûr, puisque ils sont plus forts en nageant dans l’eau maltée, et en plus ils raffolent des drêches ! (et des Ynsect ;-D)

Micro Brewery BEFeD, Torino and Settimo Torinese (Italy) / (SYSTEMIC DESIGN 2nd ed - Luigi Bistagnino) - Pour commander le livre : http://www.ultimabooks.it/systemic-design
Micro Brewery BEFeD, Torino and Settimo Torinese (Italy) / (SYSTEMIC DESIGN 2nd ed – Luigi Bistagnino) – Pour commander le livre : http://www.ultimabooks.it/systemic-design

C’est ça l’économie circulaire.  Nous aurons sur nous nos cartes de visites en papier recyclé, et il faudra être patients car nous devons les remplir… C’est comme la plateforme de MakeSense, c’est du bêta ^_^

Pour en savoir plus sur ZéBU,

nous vous invitons à consulter la page dédiée au projet sur notre site, ou encore à lire l’article sur l’événement qui s’est déroulé le 28 mars à la maison des acteurs du Paris Durable.

Aux dernières nouvelles,  nous allons tenter d’en faire une monnaie locale 🙂