Le potager de la Cantine, Nantes

Nantes : Maison de l’Agriculture Urbaine sur les rails

Le Collectif Babylone, représenté par Zone-AH! (Bruno Vitasse) et Toits Vivants/Vergers Urbains (Sébastien Goelzer) était invité le 6 septembre à une visite des installations d’agriculture urbaine nantaises par leurs acteurs regroupés au sein du Collectif Lab’AU 44. Constitué des principales structures locales actives dans le domaine, son but est de lancer une Maison de l’Agriculture Urbaine pour tous.

Aqualab Bio-T-Full
Visite du Solilab et des modules aquaponiques de Bio-T-Full. Île de Nantes

 

Considérant qu’un lieu ressource, d’échanges et d’expérimentation autour de l’Agriculture urbaine sur la métropole nantaise est devenu incontournable pour ses acteurs, riches dans leur diversité comme en Région parisienne, le Collectif Lab’AU 44 a décidé d’opérer la création d’une Maison de l’Agriculture Urbaine (MAU).

« Les acteurs concernés par l’agriculture urbaine à Nantes sont nombreux et appartiennent à des secteurs variés. La vocation de la MAU est d’être le point de rencontre de cette diversité », explique le Collectif qui s’est créé pour répondre à cette problématique de construire les bases d’une MAU pour Nantes et sa Métropole.

Programme de la visite Agriculture urbaine du 6 septembre - Nantes
Programme de la visite du 6 septembre organisée pour Zone-AH! par le Collectif Lab’AU 44

 

Le Collectif Lab’AU 44 qui nous a accueilli le 6 septembre pour une visite spéciale de quelques installations nantaises d’agriculture urbaine, est constitué des associations Ecos, Nantes Ville Comestible, Permaculture 44, Bio-T-Full et Riche Terre à ce jour.

Ecos travaille principalement à l’installation de projets collectifs et citoyens dans l’espace public avec une dimension environnementale, comme des jardins collectifs. Nantes Ville Comestible identifie, fédère et promeut un réseau d’initiatives et d’acteurs associatifs, professionnels et citoyens autour des questions d’agriculture urbaine. Permaculture 44 travaille à la sensibilisation et la transmission de savoirs autour de la permaculture. Bio-T-full expérimente la mise en place de formes innovantes d’agriculture urbaine comme l’aquaponie. Riche Terre travaille à la réduction et la valorisation des biodéchets, sur le lombricompostage, sur l’agriculture urbaine et péri-urbaine durable, ou encore sur la réappropriation de (notre) alimentation.

Ecossource, serre mutualisée - Ecos
Ecossource, jardin expérimental et serre mutualisée (Ecos)

 


Présentation de l’association ECOS (2015) from ecos on Vimeo.

 

« Pour exister, cette Maison de l’Agriculture Urbaine doit répondre aux besoins de chacun » et être construite collectivement « pour en penser les usages et le fonctionnement ».

Dans ce but, une première journée de co-construction a été organisée le 17 juin. La restitution de cet atelier, en cours de finalisation sera présentée lors d’une deuxième date programmée le 27 septembre (voir plus bas).

 

La Maison de l’Agriculture Urbaine nantaise poursuit 4 grands objectifs :
  • Démocratiser l’agriculture urbaine
  • Favoriser et soutenir des pratiques nouvelles ou existantes d’AU amateures, associatives, expérimentales et professionnelles
  • Favoriser la transversalité entre les citoyens, professionnels et acteurs liés à l’AU
  • Fédérer un réseau d’acteurs autour de l’AU, interlocuteurs sur Nantes et sa Métropole et échangeant avec le réseau national (ça c’est nous… ^^)
Le potager de la Cantine (potager professionnel), Île de Nantes
Le potager de la Cantine (potager professionnel), Île de Nantes

 

De l’avis des premiers participants aux ateliers de co-construction, cette MAU devra mettre en avant les pratiques d’échange et de partage, communes à tous les Tiers-Lieux libres et opensource.

« Pour les participants, il a semblé très important que la MAU devienne un lieu où les personnes peuvent échanger, qu’elles soient professionnelles du secteur, citoyens, chercheurs, étudiants… L’idée est de permettre le croisement des publics mais aussi des disciplines pour amener l’enrichissement des uns et des autres. L’ancrage territorial a lui aussi été souligné et une attention particulière au public du quartier d’implantation de la MAU est souhaitée. »

Pas de doute possible, c’est bien un Tiers-Lieux de l’agriculture urbaine qui se prépare à Nantes !

Jardin collectif de la Nizanerie
Equipements urbains et collectifs du quartier de la Nizanerie, Île de Nantes – Jardin collectif

 

Poule palace, Conciergerie de l'Île de Nantes
Poule palace de la Conciergerie solidaire (poulailler collectif), Île de Nantes

L’agriculture urbaine nantaise doit être pensée « dans la diversité afin de recréer un écosystème et de diversifier les sources de revenus », souligne le Collectif Lab’AU 44 : animaux, production de plants, transformation de produits, culture de légumes, mais aussi pourquoi pas agroforesterie, qui pourront trouver à travers les services de la MAU un accompagnement à la création de projets dans  ces domaines.

L’agriculture urbaine nantaise doit être pensée « dans la diversité afin de recréer un écosystème et de diversifier les sources de revenus ».

Résilience, autosuffisance alimentaire et énergétique, réduction de l’impact environnemental par des pratiques sobres et optimisées pour une limitation de notre consommation des ressources, voilà les objectifs du Collectif Lab’AU 44 et de leur MAU, au diapason avec les projets et la vision du Collectif Babylone et de Zone-AH!.

Houblonnière de la Conciergerie solidaire, Île de Nantes
Houblonnière de la Conciergerie solidaire, Île de Nantes

 

MAU 2e arrêt !

Lors de la deuxième session de co-construction de la MAU nantaise, le collectif présentera la restitution du premier atelier collaboratif. Différents groupes de travail seront montés « pour initier de premières actions pour contribuer à la création de la MAU ».

Pour des renseignements sur cet événement le 27 septembre, vous pouvez contacter le collectif à cette adresse : collectifmau44@gmail.com

 

Pour en voir plus :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *