Centre pénitentiaire Sud Francilien à Réau (Yvelines 78)

Ateliers « Champ Libre » : un tiers-lieu en prison

Atelier du « Champ à l’Assiette », Centre Pénitentiaire Sud Francilien // Réau | Zone-AH! et Vergers Urbains avec Champ Libre

L’association Champ Libre, portée par Mai-Liên Nguyen Duy, a contacté Zone-AH! fin septembre pour participer à un cycle d’ateliers « du Champ à l’Assiette », qui se déroule à la prison de Réau (78) lors de ce dernier trimestre de 2015.

"Champ Libre" autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)
« Champ Libre » autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)

Avec Vergers Urbains, nos partenaires au sein de Co.Babylone, nous avons animé le 17 octobre la première session dédiée à l’agriculture urbaine.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.
Débriefing après ce premier atelier d’agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) – Bruno (Zone-AH!) est derrière l’appareil photo.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.

Au programme de cette première session, atelier brainstorming sur la création d’un potager et fabrication de kits pleurotes, avec Marie (Vergers Urbains), Jean-Paul et Bruno (Zone-AH!).

Croquis d'un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes - illustration de l'atelier d'agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) - Bruno Vitasse / Zone-AH! - cc by sa.
Croquis d’un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes – illustration de l’atelier d’agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) – Bruno Vitasse / Zone-AH! – cc by sa.

Une expérience riche de beaucoup de choses, comme nous nous y attendions, mais difficiles à décrire pour qui n’est pas sociologue (@Antoine Burret si le sujet t’intéresse #welcome). Nous espérons pouvoir aller beaucoup plus loin dans cette logique, donc à l’occasion d’un nouvel atelier avec Champ Libre, et avec un peu plus de temps qu’à présent, nous tenterons peut-être bien l’exercice. Ou comment délocaliser les tiers-lieux en prison.  Ça fait plus que sens…

Une sacrée expérience qu’on espère pouvoir répéter prochainement, avec des ateliers sur l’agriculture urbaine plus élaborés et proches de ceux que nos associations peuvent dispenser habituellement. Parce qu’il n’y a pas de sous-citoyens malgré des conditions d’exercice particulières il faut le souligner. Nous attendons le retour de l’administration pénitentiaire, mais nous avons vu des étoiles briller dans les yeux de 4 détenus pêchés au dernier moment par les matons, un samedi matin à 10h. Eric « l’ancien », « le jardinier » en fauteuil roulant et amoché, Kader fan de kick boxing, débordant d’énergie avec un sourire immense (et en manque de KO), Hamet le gosse de la Goutte d’Or, et Dahé, totalement subjugué par les kits pleurotes de Jean-Paul.

Pour en savoir plus sur le déroulé de cet atelier unique en son genre : lire l’article de Vergers Urbains sur leur site.

En arrivant à la prison de Réau (78)
Ca manque de moutons devant cette prison de Réau, où l’agriculture urbaine selon Co.Babylone a fait son entrée un samedi matin d’octobre 2015. Du green dans la grisaille. Du potager derrière les grilles.

[Dédicace]

Toute l’équipe de Zone-AH! se joint à Bruno et Jean-Paul pour adresser un immense merci à la fabuleuse Mai-Liên qui nous a donné cette opportunité d’être (encore plus) fiers de notre engagement et de notre action au quotidien au service du développement de l’agriculture urbaine pour et par les citoyens, y compris ceux qui purgent des peines. Si demain à l’heure de leur réinsertion l’idée leur venait de… Nous laissons volontairement ce « champ libre ». ;-p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.