bière artisanale La Montreuilloise et drêches ou marc de brasserie

Remixez le ZéBU avec Future of Waste – Ecosystème des brasseries urbaines

[Agenda] Lundi 15 décembre se tiendra une séance de Remix avec notre partenaire Future of Waste, pour réaliser le mapping de la globalité du projet ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines.

Ce remix aura lieu à partir de 19h au 11 rue Biscornet à Bastille (12e) dans les nouveaux locaux de MakeSense, aka le SenseCube.

Logo ZéBU écosystème brasseries urbaines
Logo du projet collaboratif ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines, porté par Zone-AH! avec le soutien du collectif Babylone. (CC BY SA NC – Wladimir De Lantivy)

De quoi s’agit-il exactement ?

Il s’agit de cartographier le ZéBU notamment dans sa première phase sur la gestion des déchets des brasseries urbaines parisiennes, dans le cadre de l’appel à projet Métabolisme Urbain de la Ville de Paris, voir un peu plus :

– localisation des sites d’expérimentation (substrats, champignons, biométhanisation, pile à compost, compost et paillage, alimentation animale…) et implication dans ZéBU,
– localisation des brasseries urbaines parisiennes concernées par la zone d’expérimentation,
– hybridation x Zonage d’intervention Syctom Paris et Pte Ceinture pour la collecte des déchets ménagers,
– Partenaires géographiques (Paris et IdF, Bordeaux, Saint-Etienne, Lyon…).

Co-construire la cartographie du ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines

Dans sa première phase, le projet ZéBU vise à réduire les déchets des brasseries urbaines par leur prévention, et il oeuvre à la mise en place d’un circuit de collecte et de valorisation locale des marcs de brasserie (drêches).

bière artisanale La Montreuilloise et drêches ou marc de brasserie
Pour produire de la bière artisanale de qualité (ici celle d’un de nos partenaires brasseurs, La Montreuilloise), il faut aussi produire une grande quantité de drêches ou marc de brasserie. Cette drêche est composée des résidus des grains d’orge maltés qui sont passés par l’étape de brassage, la première dans le processus de fabrication de la bière. Ce coproduit représente LA galère du brasseur urbain qui dispose de peu de solutions locales pour évacuer ce résidu gênant et hautement valorisable. (CC BY SA NC – Bruno Vitasse)

Ses principaux objectifs :
= > Trouver des alternatives à l’élimination des drêches de brasseries dans le circuit des déchets ménagers de Paris
= > Mettre en place une filière de récupération et de valorisation dédiée aux drêches brassicoles
= > Améliorer le métabolisme global des brasseries urbaines par la prévention de leurs déchets.

Afin de réaliser sa première mission, le ZéBU doit avoir une bonne connaissance de son écosystème : ses partenaires, les flux entrants et sortant, les circuits de collecte et de valorisation possibles, etc. Grâce à la cartographie de cet écosystème, l’équipe qui travaille à la réussite de ZéBU saura où sont les leviers d’action et les opportunités.
http://www.futureofwaste.org/fr/challenges/mapping-of-the-urban-breweries-ecosystem
English version :
http://www.futureofwaste.org/en/challenges/mapping-of-the-urban-breweries-ecosystem

Chiffres clés :

230 t de drêches produites en 2013, 2 fois plus prévues en 2015 soit un doublement du gisement par rapport à 2014.
Rejoignez l’Event sur facebook :
https://www.facebook.com/events/838225142896525/

6 réflexions sur « Remixez le ZéBU avec Future of Waste – Ecosystème des brasseries urbaines »

  1. NGENTEX
    846 route de saint-Nizier
    38 250
    Lans en Vercors
    0619184000

    Bonsoir

    Ingentex est une jeune start-up qui développe et commercialise des produits éco – sources.

    En particulier nous évaluons depuis 5 ans la qualité organiques de la toison. Vos confrères éleveurs ne se rémunèrent plus avec cette dernière.

    Nous avons testés en amendement et en support de culture. Les résultats sont plutôt positifs mais mériteraient du partenariat a l’effet d’obtenir ultérieurement une homologation.

    Ce qui nous semble attrayant dans votre projet et la possibilité de mélanger vos charges carbonées à nos structures azotés.

    Nous sommes à même de réaliser le mélange et de produire par compactage des surfaces pour la culture hors-sol. La durée de vie d’un tel complexe est de 5 à 7 ans.En fin de vie, l’ensemble peut être utilisé comme amendement.

    Aucun besoin de liquides nourriciers car notre substrat dispose de sa propre charge en azote, une charge organique rapide et enfin,la drêche la charge « longue ».

    Nous sommes prêts à vous rencontrer et définir un planning de production

    Pour indication le prix au mètre carr ne devrait pas dépasser 30 à 40 Euro.

    A vous lire
    Cordialement
    Jean louis Brault
    06 19 28 40 00

  2. Bonsoir,

    Nous brassons environ 1 fois par mois une bière d’école. Seriez-vous intéressés pour la drêche en échange d’un peu de publicité ?

    Merci de me contacter avant mercredi soir, date du prochain brassin

      1. Bonsoir

        Je n’avais pas compris qu’il fallait revenir sur le site pour lire votre réponse.
        Nous souhaitons mettre en oeuvre un produit qui peut intégrer vos DIB.
        Merci de m’indiquer si cette posture peut convenir à votre projet.

        Cordialement
        Jean louis Brault
        06 19 28 40 00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.