Fab City 2018 : une édition passionnante !

Zone-AH! a participé au Fab City 2018, qui s’est tenu du 11 au 22 juillet à Paris, pour montrer le potentiel de l’agriculture dans les nouveaux modèles urbains. Produire localement et tendre vers l’autosuffisance grâce à l’action citoyenne, c’est ce que nous contribuons à développer à Zone-AH!.

D’abord, l’événement a débuté avec une série de conférences sur différents thèmes : l’éco-construction, la mobilité durable,  les énergies renouvelables, l’agriculture urbaine, ou encore la place du numérique dans la ville durable (nous préférons dire « soutenable »). De nombreux intervenants venant du monde entier ont montré que transformer les villes était possible. Ils ont présenté leurs solutions pour tendre vers des villes productives, soutenables et solidaires.

Puis, pendant le Fab City Campus, Zone-AH!, et d’autres acteurs du Collectif Babylone (Vergers Urbains, P2P Foodlab, Toits Vivants,…) avec Veni Verdi, ont fait découvrir au grand public comment ils s’inscrivaient dans la dynamique des Fab Cities ou « Villes fabricantes ». Durant tous les ateliers proposés au sein du district « Food Commons », débats, travaux manuels et partage des connaissances étaient au rendez-vous. Et c’est bien cela qui contribue à changer la façon dont nous pensons ensemble la ville de demain.

Fab City Campus 2018 à la Villette à Paris
Du 14 au 22 Juillet,2018 s’est tenu le Fab City Campus à la Villette – Crédit Photo : cc by sa nc – Bruno Vitasse pour Zone-AH!

Les Fablabs et autres acteurs des Communs ayant participé à cet événement contribuent à opérer une révolution de la relocalisation.  En réponse aux défis environnementaux auxquels nous faisons face, ils façonnent ainsi la ville de demain via leurs innovations. Zone-AH! a présenté quelques projets et invité le public à participer à leur réalisation, comme un séchoir solaire pour le projet ZéBU dédié au séchage des drêches de brasseries et du houblon, ou encore un module aquaponique en matériaux de récup’. Notre volonté à travers ces démonstrations est de sensibiliser le grand public à la consommation locale, loin de la production de masse. Mais il ne suffit pas de convaincre les citoyens. Il faut également que les grandes entreprises (du BTP notamment) s’inscrivent pleinement dans cette réflexion. Les barrières ne sont que culturelles, les Fab Cities ne sont pas qu’un rêve, comme en ont témoigné les diverses démonstrations.

Zoom sur ces démos en photos

séchoir solaire
1er atelier : construction participative d’un séchoir solaire. – Photo : cc by sa nc – par Bruno Vitasse pour Zone-AH!
séchoir solaire monté
Le séchoir solaire est sur pied après sa construction participative. -Crédit Photo : cc by sa nc – par Bruno Vitasse pour Zone-AH!
robotique dans le monde agricole
Présentation globale de la thématique de la robotique dans le monde agricole par Peter Hanappe de P2P Foodlab et Sony CSL (avec FarmBot, et le projet LettuceThink à l’image). Photo : cc by sa nc – par Bruno Vitasse pour Zone-AH!
module aquaponique BIBA
Deuxième atelier proposé par Zone-AH! : la construction d’un module aquaponique BIBA (Bag In Box Aquaponics – cc by sa nc – Aquaponia.asbl).- Photo : cc by sa nc – par Bruno Vitasse pour Zone-AH!
 culture de champignons
Troisième atelier autour de la culture de champignons (pleurotes) sur du marc de café. – Photo : cc by sa nc – par Bruno Vitasse pour Zone-AH!
fructification pleurotes
Une fois la « recette » terminée, il suffit d’attendre que les pleurotes poussent et sortent des bouteilles / Avec le concours de Mashrooms et BLU. – Photo : cc by sa nc – par Bruno Vitasse pour Zone-AH!
connaître les drêches de brasserie
Le dernier atelier proposé a permis au grand public de tout savoir sur les drêches de brasserie / Avec Aliénor Morvan, jeu de carte pour débrider la créativité de jeunes designers à l’occasion d’un concours d’upcycling avec les déchets de brasseries. Il sera lancé à la rentrée en septembre 2018 ! – Photo : cc by sa nc – par Bruno Vitasse pour Zone-AH!
marché bio et local
Fab City Campus s’est terminé en beauté au district « Agriculture urbaine » avec un marché bio et local pour régaler les papilles. – Photo : cc by sa nc – par Bruno Vitasse pour Zone-AH!

Fab City 2018, c’est fini. Mais les initiatives, elles, resteront présentes. Espérons qu’elles vont bien s’ancrer dans les esprits et pratiques de tou.te.s !


Auteur : Maud Rebibou

Zone-AH! à Fab City !

Vous avez dit Fab quoi ? Pas de panique, on vous explique tout dans les lignes qui suivent !

Fab City qu’est-ce que c’est ? C’est un mouvement initié en 2011 par Tomas Diez, dans le but de donner une dimension politique à la démarche du Fab Lab de Barcelone : faire que la ville devienne localement auto-suffisante et globalement connectée d’ici 2054, et inspirer les décideurs politiques à suivre ce modèle.  Le projet a depuis évolué pour devenir un réseau international de 14 villes, 1 région et 2 petits pays engagés dans cette même démarche et réflexion autour de la ville de demain.

Cette ville du futur, c’est la Fab City ou ville fabricante. Le concept ? Repenser l’impact de la fabrication numérique au-delà du Fab Lab, pour une production urbaine respectueuse de l’environnement, des circuits courts, une économie circulaire et des citoyens au cœur des processus de décision.

Les 28 villes ralliées au réseau se rassemblent alors pendant des Fab City Summit, et cette année c’est à Paris que ça se passe ! Ce troisième sommet (après Amsterdam en 2016 et Copenhague en 2017) s’articulera en trois temps forts : un Fab City Lab pour une entrée en matière institutionnelle à la mairie de Paris (11 juillet), une Fab City Conférence avec des intervenants de haut niveau à la Grande Halle de la Villette et à la Cité des sciences (12 et 13 juillet), et enfin un Fab City Campus avec ses animations grand public dans tout le parc de la Villette (du 12 au 22 juillet).

 

 

C’est dans le cadre du district « Food Commons » que Zone-AH! entre en scène !

Forcément, dès qu’on parle résilience et réimplantation locale, circulaire et numérique, les thèmes de l’agriculture et de l’alimentation ne sont jamais bien loin. C’est pourquoi Zone-AH!, avec le collectif Babylone et Sony CSL, a été chargée d’organiser le district « Food Commons » du Fab City Campus. Voilà donc plusieurs mois que Zone-AH! s’est attelée à végétaliser la structure de la Folie P6 du parc de la Villette, à planter du houblon dans le Jardin de la Treille, et à organiser les ateliers publics qu’elle proposera pendant le Campus.

Zone-AH! a en effet retrouvé toutes les valeurs qui l’animent dans le mouvement Fab City : soutenabilité des villes, promotion du savoir-faire citoyen, promotion des relations entre production consommation et modes de vie tout en valorisant les ressources naturelles.  L’objectif est bel et bien de penser la résilience urbaine pour une ville où habitat, travail, production et consommation soutenables ne s’opposent plus mais se rencontrent.

Voici les infos pratiques de nos ateliers :
  • Dimanche 15/07  de 10h à 16h : Construction participative d’un séchoir solaire pour sécher les drêches de brasserie, le houblon et plus si affinité.
  • Mercredi 18/07 de 14h à 16h : Fabrication d’un module aquaponique et animations autour de l’aquaponie – pour petits et grands.
  • Samedi 21/07 de 10h à 12h : Atelier d’initiation à l’auto-production de pleurotes sur substrats variés.
  • Samedi 21/07 de 14h à 14h30 : Atelier sur l’histoire de la drêche de brasserie et ses voies de valorisation d’autrefois.
  • Samedi 21/07 de 14h30 à 16h : Explication et démonstration de la presse à paquet, un des moyens de séchage des drêches testé et auto-construit par Zone-AH!. Finalement, le public pourra participer pour manipuler la presse.
  • Dimanche 22/07 de 15h à 17h : Atelier houblon « Qu’est-ce que le houblon ? À quoi ça sert ? Pourquoi et comment le cultive-t-on ? Quel est l’intérêt de son séchage ? »
Lieu des ateliers : Folie Belvédère

 

Fablab
Préparation pour le Fabcity Campus à la Villette – crédit photo cc by sa nc Bruno Vitasse

 

Pour plus de détails, vous pouvez aller faire un tour sur le site officiel de l’événement,  et surtout venir nous rendre visite dans le parc pendant nos ateliers !

 


Auteur : Maud Rebibou

Festival Zero Waste : Zone-AH! y était

Pour la deuxième année, Zone-AH! participe au Festival Zéro Waste. Objectif : partager, diffuser et généraliser les pratiques zéro déchet au  travers de conférences, ateliers, débats, masterclasses, tables rondes et rencontres. Le contexte idéal pour évoquer la question des déchets de brasserie et leur gaspillage. Ce fut chose faite avec notre atelier pratique : « Comment valoriser les drêches de brasserie ? »

 

Le Festival Zéro Déchet, organisé par l’association quasi éponyme Zéro Waste France, s’est ouvert à Paris le jeudi 28 juin au Cabaret Sauvage au parc de la Villette. Il s’est clôturé le samedi 30 juin avec l’atelier pratique proposé par Zone-AH!. Là où la 1ère édition de 2016 donnait les clés d’un nouveau mode de vie et dévoilait le potentiel de la démarche au niveau collectif, cette seconde édition a souhaité aller encore plus loin et réfléchir ensemble aux solutions que l’on peut apporter pour généraliser le zéro déchet et passer à grande échelle.

Ainsi, à 18 heures, Zone-AH! a rassemblé les visiteurs autour de sa presse à paquet auto-construite et de quelques dizaines de kilos de drêches fraîches. L’atelier sur la valorisation des drêches de brasserie a pu alors commencer.

 

Présentation de la presse à paquet – Crédit Photo : cc by sa nc – Benoit Cicilien pour Zone-AH!

 

D’abord, petit récapitulatif sur ce que sont les drêches et leurs (multiples) intérêts, sur la nécessité de collecter ce biodéchet séparément pour rendre possible sa valorisation en énergie, en produits agricoles, en alimentations humaine et animale, ou encore en biomatériaux pour l’écoconstruction.

 

Bruno présente le projet ZéBU et explique aux visiteurs comment valoriser de différentes manières les drêches de brasserie… – Crédit Photo : cc by sa nc – Benoit Cicilien pour Zone-AH!

 

Puis, place à la pratique : c’est au tour des visiteurs de s’activer et de s’essayer au maniement de la presse à paquet ! Mais pourquoi diable faire ce travail laborieux ? Tout simplement pour égoutter les drêches de leur eau et réduire leur poids, mais aussi les sécher et permettre ainsi la stabilisation nécessaire à leur valorisation.

 

… et les visiteurs sont invités à faire eux-même l’expérience de la presse à paquet – Crédit Photo : cc by sa nc – Benoit Cicilien pour Zone-AH!

 

Environ 1 heure plus tard, les enjeux de la gestion des drêches de brasserie et la technique de séchage par pressage étaient connus de tous !

Bravo et merci à tous d’avoir participé à cet événement citoyen et professionnel, que l’on espère voir se répandre partout pour éveiller les consciences et changer les mentalités !


Auteur : Maud Rebibou