Ateliers « Champ Libre » : un tiers-lieu en prison

Atelier du « Champ à l’Assiette », Centre Pénitentiaire Sud Francilien // Réau | Zone-AH! et Vergers Urbains avec Champ Libre

L’association Champ Libre, portée par Mai-Liên Nguyen Duy, a contacté Zone-AH! fin septembre pour participer à un cycle d’ateliers « du Champ à l’Assiette », qui se déroule à la prison de Réau (78) lors de ce dernier trimestre de 2015.

"Champ Libre" autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)
« Champ Libre » autour de la prison de Réau, Centre Pénitentiaire Sud Francilien (78)

Avec Vergers Urbains, nos partenaires au sein de Co.Babylone, nous avons animé le 17 octobre la première session dédiée à l’agriculture urbaine.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.
Débriefing après ce premier atelier d’agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) – Bruno (Zone-AH!) est derrière l’appareil photo.

Débriefing après ce premier atelier d'agriculture urbaine en prison. Mai-Liên (Champ Libre), Jean-Paul (Zone-AH!), et Marie (Vergers Urbains) - Bruno (Zone-AH!) est derrière l'appareil photo.

Au programme de cette première session, atelier brainstorming sur la création d’un potager et fabrication de kits pleurotes, avec Marie (Vergers Urbains), Jean-Paul et Bruno (Zone-AH!).

Croquis d'un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes - illustration de l'atelier d'agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) - Bruno Vitasse / Zone-AH! - cc by sa.
Croquis d’un design permaculturel dans une serre intégrant un module aquaponique, des cultures de pleurotes et des cultures vivrières sur buttes – illustration de l’atelier d’agriculture urbaine du 17 octobre 2015 à la prison de Réau (78) – Bruno Vitasse / Zone-AH! – cc by sa.

Une expérience riche de beaucoup de choses, comme nous nous y attendions, mais difficiles à décrire pour qui n’est pas sociologue (@Antoine Burret si le sujet t’intéresse #welcome). Nous espérons pouvoir aller beaucoup plus loin dans cette logique, donc à l’occasion d’un nouvel atelier avec Champ Libre, et avec un peu plus de temps qu’à présent, nous tenterons peut-être bien l’exercice. Ou comment délocaliser les tiers-lieux en prison.  Ça fait plus que sens…

Une sacrée expérience qu’on espère pouvoir répéter prochainement, avec des ateliers sur l’agriculture urbaine plus élaborés et proches de ceux que nos associations peuvent dispenser habituellement. Parce qu’il n’y a pas de sous-citoyens malgré des conditions d’exercice particulières il faut le souligner. Nous attendons le retour de l’administration pénitentiaire, mais nous avons vu des étoiles briller dans les yeux de 4 détenus pêchés au dernier moment par les matons, un samedi matin à 10h. Eric « l’ancien », « le jardinier » en fauteuil roulant et amoché, Kader fan de kick boxing, débordant d’énergie avec un sourire immense (et en manque de KO), Hamet le gosse de la Goutte d’Or, et Dahé, totalement subjugué par les kits pleurotes de Jean-Paul.

Pour en savoir plus sur le déroulé de cet atelier unique en son genre : lire l’article de Vergers Urbains sur leur site.

En arrivant à la prison de Réau (78)
Ca manque de moutons devant cette prison de Réau, où l’agriculture urbaine selon Co.Babylone a fait son entrée un samedi matin d’octobre 2015. Du green dans la grisaille. Du potager derrière les grilles.

[Dédicace]

Toute l’équipe de Zone-AH! se joint à Bruno et Jean-Paul pour adresser un immense merci à la fabuleuse Mai-Liên qui nous a donné cette opportunité d’être (encore plus) fiers de notre engagement et de notre action au quotidien au service du développement de l’agriculture urbaine pour et par les citoyens, y compris ceux qui purgent des peines. Si demain à l’heure de leur réinsertion l’idée leur venait de… Nous laissons volontairement ce « champ libre ». ;-p

ZéBUktoberfest : commun air de ZéBU

La Maison des Acteurs du Paris Durable a accueilli le samedi 10 octobre une nouvelle rencontre organisée par l’équipe porteuse du projet ZéBU : la ZéBUktoberfest. 

Cet événement « Business to Business », destiné aux microbrasseurs parisiens et voué à accélérer leur participation à l’expérimentation, s’est déroulé dans le cadre de la manifestation Le Temps des communs, pour insister sur le caractère libre, opensource et reproductible (le moment venu) des innovations du ZéBU pour la filière brassicole urbaine. Nous avons souhaité marquer son esprit d’ouverture par un « hack » contrepied de la célèbre manifestation Oktoberfest qui se déroulait en même temps à Paris dans un cadre bien éloigné des brasseries artisanales urbaines, au service desquelles se met le ZéBU, dans un contexte réglementaire contraignant pour toutes à compter du 1er janvier 2016.

C’était aussi l’occasion pour nous de faire un premier bilan d’étape et des avancées du ZéBU, l’écosystème des brasseries urbaines, un an après le lancement du projet, avec le soutien de la Ville de Paris et Paris&Co.

Carte d’identité

  • Nom de code : #ZéBUktoberfest
  • Quand : 10 octobre 2015 16h – 18h30
  • Où : Maison des Acteurs du Paris Durable
  • Pourquoi : Accélérer la participation des brasseurs parisiens
  • Qui : ZéBU avec les brasseurs parisiens et un partenaire opérationnel (collecteur)
  • Comment : Hack officiel par ZéBU de l’OktoberFest (8-18/10), pendant la manifestation Le Temps des communs

En faire un événement fédérateur avec les brasseurs, montrer l’intérêt qu’ils ont à se fédérer pour tirer les coûts, l’intérêt pour que ça avance des partenaires suisses et belges.

Format présentation, apéro, discussion

Deux axes

Pour en savoir plus sur cet événement ZéBU : consultez le hackpad dédié dans lequel nous affichons au fur et à mesure les formats de rendu produits pendant la rencontre.

La rencontre a mobilisé 10 personnes, dont 3 brasseurs de 2 brasseries (De l’Être représentant Panam Brewing Company pour la #BrewingVilletteConnection, et Brew Unique dans le Sentier) ainsi qu’un partenaire opérationnel (Love Your Waste). Plusieurs brasseries étaient excusées, comme Bap Bap, La Montreuilloise, Outland, La Goutte d’Or, Parisis, ainsi que des brasseries de pays voisins :  La Nébuleuse (Lausanne), ainsi que Bruxelles Beer Project (Bruxelles) en pleine préparation de son inauguration le 24 octobre. La Parisienne, Demory, et Gallia ont manifesté leur intérêt, Brasserie La Baleine et Parisis  pour la partie valorisation des drêches.

Une rencontre de qualité, un noyau dur à consolider

La mobilisation des brasseurs en-deçà de nos attentes pour cet événement n’a pas altéré la qualité et l’efficacité des échanges entre les participants (suivez la mise en ligne du compte rendu à travers le hackpad mis à jour régulièrement, voir ci-dessus). Cela dit, reconnaissons qu’il va nous falloir songer à organiser nos rencontres avec les brasseurs un autre jour que le samedi.

Capture d'écran de la page d'attente du site ZéBU CH
Le fork suisse du ZéBU arrive. ZéBU CH

Plus triste, nos amis suisses du projet ZéBU CH, porté par Hackuarium (Yann Heurtaux) et Brasserie La Nébuleuse, n’ont pu se joindre à nous comme il était prévu depuis le début (ils étaient co-organisateurs de cet événement ZéBUktoberfest, qui devait leur permettre d’afficher officiellement leur entrée dans le ZéBU écosystème).

ZéBUktoberfest 2015 - Temps des Communs 1

Cet après-midi de rencontre s’est déroulé entre présentations des participants, du ZéBU (état des lieux, aspects B to B, business models), et négociations entre les brasseurs et Love Your Waste, notre partenaire dans l’expérimentation collecte des drêches et biométhanisation, pour finir sur un débriefe en mode discussion ouverte.

ZéBUktoberfest 2015 - Temps des Communs 3

En fin d’après-midi, après la séance, nous avons bu de la bière (comme un peu plus tôt pendant la discussion-apéro). Nous avons dégusté une IPA de La Parisienne pour certains, et une rousse de La Parisienne pour les autres. La Parisienne qui devait peut-être venir ce samedi nous a beaucoup manqué, et c’est totalement un hasard que nous ayons pu  boire deux des bières de cette brasserie du 13e juste après la clôture de notre événement.

ZéBUktoberfest 2015 - Temps des Communs 5

 

(Voir en bas de cet article un message subliminal du ZéBU et de Love Your Waste à l’attention de La Parisienne)

 

Libre@Toi a couvert la 1ère rencontre opensource ZéBUktoberfest —> Une interview à venir de Bruno, porteur du projet ZéBU, et un article sur leur site. Un rv à prendre pour une émission de La Voix du LAT.

 

ZéBUktoberfest 2015 - Temps des Communs 4

 

Présentation ZéBU et état des lieux (DIAPORAMA) :

ZéBUktoberfest - Présentation état des lieux ZéBU - 10 oct. 2015

 

[Message d’invitation aux brasseurs franciliens pour cet événement – extrait]

« Nous souhaitons que cette rencontre soit pour vous l’occasion de discuter entre professionnels de la brasserie sur des notions comme la logistique à mettre en place [pour collecter vos drêches], et les notions économiques qui tournent autour :

      • coût de la collecte, en se regroupant pour le tirer vers le bas,
      • bénéfice de la valorisation du coproduit drêche pour les brasseurs dans une logique de coopérative et d’économie circulaire. »

 

Love Your Waste : message on a bottle (of beer)

ZéBUktoberfest 2015 - Temps des Communs 6